Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Mission opératoire à l’hôpital général de Yopougon : de nombreuses femmes sauvées de la fistule - 13/12/2008 - Notre Voie - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Au moins 21 femmes souffrant des fistules urogénitales d’origine obstétricale vont gracieusement se faire opérer et bénéficier des soins nécessaires, du 9 au 19 décembre, à l’Unité chirurgicale de Yopougon Attié (Ucya). Pr. N’guessan Gnananzan Bi Gabriel, chef du service urologie du Chu de Treichville, a fait observer, au cours d’une conférence de presse, à l’hôpital général de Yopougon où est logé l’Ucya, que cette mission opératoire, la deuxième du genre, a été rendu possible grâce à la Fondation genevoise pour la formation et la recherche (Gefmer) et l’Association de lutte contre les fistules obstétricales en Afrique (Afoa) basée en France.

Entouré de Pr. Talmas Maxime, chirurgien à l’Ucya, et de Pr. Benchekroum Abdelatif, urologue de Rabbat Maroc, il a assuré, que les patientes recrutées seront entièrement prises en charge. Mais, s’est-il empressé de préciser, seule une bonne consultation prénatale peut éviter aux femmes de sombrer dans cette maladie “humiliante”. En effet, la fistule obstétricale est la résultante “des accouchements mal préparés pour détecter que le bassin est trop étroit de la femme pour faire sortir un bébé trop gros.

Le bébé prend alors un autre chemin et comprime les organes de voisinage ; et les urines passent directement de la vessie au vagin”, a expliqué Pr. Benchekrou Abdelatif qui est venu spécialement du Maroc pour cette mission. Cette maladie (Les femmes font pipi sur elles) n’est donc pas, selon Pr. N’guessan, un sort jeté par le sorcier du village. D’ailleurs, des structures existent pour prendre en charge celles qui en souffrent. Il a les donc invitées à s’y rendre tout comme il a appelé les praticiens à participer massivement à cette mission opératoire.

Bruno Kouadio

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !