Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

L’hôpital psychiatrique de Bingerville sera réhabilité - 16/01/2009 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dr. Allah Kouadio Rémi, ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, a visité hier, l’hôpital psychiatrique de Bingerville. Cela, à la demande de ses responsables avec à leur tête, M. Kouangoua Bady Bertin, le directeur. Cette visite aura permis au ministre de constater de visu, l’état de délabrement «très avancé» dans lequel sombre, le seul hôpital psychiatrique de la Côte d’Ivoire ouvert depuis le 28 février 1962. Mais aussi, l’insuffisance du matériel d’accueil face au nombre pléthorique de malades mentaux. C’est pourquoi, au terme de sa visite, le ministre a promis de tout mettre en œuvre, afin de remédier le plus tôt possible, à cette situation. «Au sortir de cette visite, je donnerai des instructions à mes services compétents afin que ceux-ci me présentent dans les meilleurs délais, des projets de réhabilitation et de rééquipement de l’hôpital psychiatrique de Bingerville», promet-il.

En outre, tout en félicitant le personnel pour le travail effectué quotidiennement, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique envisage d’élaborer une politique de la santé mentale. «Nous allons déconcentrer nos activités. Bingerville ne saurait être le seul endroit où l’on évacue les personnes qui souffrent de maladies mentales. Il faut absolument que, dans les Chr, hôpitaux généraux et Chu de l’intérieur du pays, il y ait des services de psychiatrie. De sorte que le premier contact des malades avec les structures psychiatriques se fasse le plus rapidement possible. Ainsi, l’espoir de guérison deviendra beaucoup plus important», a-t-il ajouté.

Casimir Djezou

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !