Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Allah Kouadio Rémi révèle 987 nouveaux cas en Côte d’Ivoire - 25/01/2009 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La 56ème Journée mondiale des lépreux a été célébré, hier, à Daloa en présence du ministre de la Santé. Daloa a abrité, dimanche, la cérémonie officielle de la célébration de la 56e journée mondiale des lépreux. Le ministre Allah Kouadio Rémi de la Santé et de l’Hygiène publique a profité de l’événement pour établir le bilan de la lèpre en Côte d’Ivoire. Pour lui, selon l’Organisation Mondiale de la santé (OMS), le nombre de lépreux dans le monde est estimé actuellement à 500 000. En Côte d’Ivoire, ce sont 987 nouveaux cas de lèpre qui ont été dépistés durant l’année 2008 et l’on dénombre actuellement 934 malades en traitement. Contre 1156 malades dépistés en 2007 sur toute l’étendue du territoire.

Pour le commissaire du gouvernement, « cette régression du nombre de malades lépreux est à mettre à l’actif des efforts du Gouvernement, aidé par les partenaires au développement, qui se sont traduits notamment par l’institution d’un traitement adéquat et d’un suivi régulier des malades ». Il a toutefois avertit : « Ce bon résultat obtenu ne doit pas faire perdre de vue que certains districts sanitaires tels que Danané, Zouan- Hounien, Man, Biankouma et Touba demeurent très endémiques ». C’est d’ailleurs pour cette raison que le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique place l’année 2009 sous le double signe de la Solidarité et de l’Amour pour traquer sans relâche la lèpre dans « ses derniers retranchements que constituent les districts sanitaires cités plus haut ». Au cours de cette même cérémonie, Dr Koffi Kouamé Jean Baptiste, directeur du District sanitaire de Daloa, a, bien avant le ministre, donné les statistiques de son district. Il a révélé qu’en 2008, 42 malades ont été dépistés et seulement 33 sont en traitement dont la moitié a moins de 15 ans.

Pour le porte-parole des malades, Kouassi Konan, cette journée est pleine d’espoir pour les malades de la lèpre. Il a profité de l’occasion pour présenter des doléances qui ont trait entre autres à l’amélioration de la qualité des soins des malades. Il a ensuite émis le vœu de voir le centre de Daloa baptisé Centre Marie Meyer, en souvenir de cette Française qui a consacré une partie de son existence au service dudit centre.

Le représentant local de la Fondation Raoul Follereau a, lui, marqué le soutien de sa fondation aux autorités ivoiriennes pour éradiquer cette maladie même des zones les plus reculées. Cette fondation a offert aux malades des dons d’une valeur de 1.6 million de francs cfa.

La cérémonie a pris fin par la distribution de dons à un échantillon de 40 malades choisis pour leur régularité dans la prise des médicaments.

Emmanuel Kouadio

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !