Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Vaccination contre la fièvre typhoïde : Children of Africa sauve les enfants d’Abobo - 08/02/2009 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pas de doute, la fondation Children Of Africa est entrain de relever son noble défi. Celui de repousser loin des enfants, les germes de la fièvre typhoïde. Samedi dernier, sa caravane de vaccination contre cette pathologie a fait une escale attendue à Abobo, précisément dans le sous-quartier Avocatier, à quelques mètres de la maternité Henriette Konan Bédié. Comme à Yopougon, il y a un peu plus d’une semaine, les tout-petits, accompagnés de leurs parents, sont sortis massivement pour se faire administrer le vaccin salvateur contre la fièvre typhoïde. Et surtout réserver un accueil chaleureux au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Dr Ibrahim Bacongo Cissé, qui représentait, pour l’occasion, Mme Dominique Ouattara, présidente-fondatrice de Children of Africa, absente pour raison de voyage.

Le ministre Cissé Bacongo a salué la grandeur d’âme et le grand cœur de Mme Ouattara. Aussi a t-il promis de plaider auprès de celle-ci pour que la fondation offre aux enfants d’Abobo, une « autre chance » de s’immuniser contre la fièvre typhoïde. « Ces enfants sont les cadres de demain. Ils ne seront que ce que nous avons préparé pour eux. Mme Ouattara n’a pas attendu d’être la 1ère Dame (de ce pays) pour manifester son amour aux populations les plus vulnérables » a poursuivi M.Cissé Bacongo.

Ensuite, il a rappelé que Children of Africa existe depuis 1998, un moment où, dira le ministre, « son mari ne jouait pas le rôle qu’il joue en ce moment, celui d’un nouvel espoir pour la Côte d’Ivoire ». Enfin, M. Cissé Bacongo a exhorté, au nom de Mme Ouattara, les enfants à ne pas perdre espoir. Peu avant, le maire d’Abobo, Adama Toungara, avait révélé que sa commune était la plus touchée par la fièvre typhoïde, « à cause de l’insalubrité grandissante et des déchets toxiques ». De son côté, le Dr Diomandé, chef du projet, a remarqué que « cette maladie des mains sales » est très coûteuse, pouvant nécessiter jusqu’à 300 000 FCFA de dépenses.

Y. Sangaré

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !