Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Santé de la reproduction : 810 femmes meurent en Côte d’Ivoire pour 100.000 naissances - 13/02/2009 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le lancement du rapport de l’Unicef sur la situation des femmes et des enfants dans le monde en 2009 a eu lieu hier, au siège du Bureau international du travail (Bit). A la faveur de cet évènement, Maartit Hirvonen, représentante de l’organisation en Côte d’Ivoire, a relaté un fait dramatique : au cours d’une visite, il y a deux semaines à l’hôpital d’Abobo, le personnel lui a présenté un bébé dont la mère venait de mourir des suites d’une hémorragie parce que son groupe sanguin n’était pas connu ; n’ayant pas été suivie pendant sa grossesse. Elle avait accouché dans un centre de santé qui n’a ni les compétences, ni les moyens pour faire face aux complications post-natales dont elle a été victime. Transférée à l’hôpital d’Abobo, la prise en charge n’a pu aboutir par manque de sang.

C’est la triste réalité que vivent de nombreuses femmes en Côte d’Ivoire, où le taux de la mortalité maternelle est estimé à 810 décès pour 100.000 naissances vivantes. En vue de réduire ce taux de mortalité des plus alarmants, plusieurs efforts ont été faits, notamment le renforcement des capacités techniques du personnel de santé et des membres des Ong pour la fourniture des soins maternels et néonatals de qualité. Malgré les résultats obtenus, Mme Maartit Hirvonen estime que beaucoup reste à faire. Et cela, d’autant plus que selon le rapport 2009 de l’Unicef, l’Afrique de l’ouest et du centre, ont les pires indicateurs au monde en matière de santé maternelle et néonatale. Chaque jour, 460 femmes meurent des suites de grossesses ou de complications liées à l’accouchement sur 1500 dans le monde. L’Unicef révèle par ailleurs, qu’en 2005, 536.000 femmes sont mortes des mêmes causes. Plus de 99% de ces décès se sont produits dans les pays en développement.

Pour chaque femme qui décède, il y en a vingt autres qui souffrent de maladies liées à la grossesse ou d’autres séquelles graves. Chaque année, quelque 10 millions de femmes souffrent de problèmes de ce genre. L’objectif 5 du millénaire pour le développement vise à réduire de 75% le taux de mortalité maternelle d’ici à 2015. Il faudra selon l’Unicef, une réduction de 70 % de 2005 à 2015 pour atteindre ce résultat.
L’organisation révèle par ailleurs que les complications liées à la grossesse et à l’accouchement sont une cause importante de mortalité des filles âgées de 15 à 19 ans dans le monde. Chaque année 70.000 décès leur sont imputables.

A propos de la mortalité néonatale, quelque 86% des décès dans le monde résultent directement des causes suivantes : les infections graves : septicémie, pneumonie, tétanos et diarrhée ; l’asphyxie et la prématurité. Cependant, les infections graves compteraient, selon le rapport de l’Unicef, pour 36% de tous les décès de nouveaux-nés. Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Allah Kouadio Rémi, était représenté par son directeur de cabinet adjoint, Blédi Félix.

Marie-Adèle Djidjé

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !