Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Infrastructures et programmes sanitaires en Côte d’ Ivoire : Faire face au déficit des ressources humaines - 30/06/2006 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le constat est général. La Côte d’Ivoire à l’instar des pays démunis souffre d’un déficit de ressources humaines dans ses infrastructures sanitaires et surtout pour la gestion de ses programmes nationaux. Le ministre de la Santé et de l’hygiène publique, à l’ouverture de l’atelier de réflexion sur la politique et la gestion des ressources humaines pour son département le jeudi 29 juin 2006 à l’hôtel Tiama du Plateau, n’est pas allé de main morte, pour dépeindre la situation en Côte d’Ivoire.

Soutenu pour la circonstance, par son collègue de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et celui de la Fonction publique, le Dr Allah Kouadio Remi soutient que l’Afrique Subsaharienne et particulièrement les pays démunis enregistrent un déficit de 4,3 millions d’agents de santé. En Côte d’Ivoire insiste-il, la situation semble plus préoccupante. Car les statistiques des trois dernières années révèlent que seulement 227 infirmiers et 142 sages-femmes ont été recrutés.
«… Alors qu’il nous en faut peut-être cinq fois ou dix fois plus», estime-t-il. Pour le ministre Allah Kouadio Remi, il y a nécessité de combler le déficit d’autant que les soins de santé exigent un personnel qualifié et suffisant. C’est pourquoi, se réjouit-il des initiatives de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Notamment l’atelier sur la politique et la gestion du personnel de santé tenu à Ouidah au Bénin du 29 mai au 02 juin 2006 en vue d’aboutir à une solution fiable et définitive.
En présentant à sa suite le cadre de ladite rencontre, le Pr. Nandjui Béatrice vice doyen de l’UFR des sciences médicales de l’Université de Cocody déclare que le présent séminaire vise un objectif général et cinq objectifs spécifiques. Selon elle, en termes d’objectif général, l’atelier se propose de partager avec les divers partenaires les principales recommandations des assises de Ouidah en vue de l’élaboration d’un plan national stratégique. «… Il s’agira aussi et surtout d’informer et de faire comprendre la crise des ressources humaines», conclut-elle.

Coulibaly Moussa

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !