Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Santé de la reproduction : 50% des décès maternels sont causes par des problèmes d’hémorragie - 28/04/2009 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

A l’initiative du Fonds des nations unies pour la population (UNFPA), une trentaine de prestataires de santé des services de santé maternelle (infirmiers sages femmes et médecins) venus des districts sanitaires de Yamoussoukro, Toumodi et Bongouanou ont suividu 20 au 24 avril dernier une formation en soins obstétriques et néonataux d’urgence (SONU). Au terme de cette séance de renforcement de capacités des participants, le principal formateur le Dr Bénié Alexis, gynécologue accoucheur au Centre hospitalier régional (C.H.R) de Yamoussoukro a révélé que «près de la moitié des décès maternels sont d’origine hémorragique ».

Pour le Dr Bénié, si l’hypertension artérielle, les infections, et l’hémorragie sont parmi les principales causes à la base des décès de nombreuses parturientes, la dernière cause citée celle qui fait le plus de victimes. Au CHR de Yamoussoukro, atteste le praticien, on enregistre annuellement environ 5 mille cas d’accouchement. En 2007, poursuit le Dr Bénié, il y a eu 26 cas de décès de femmes en grossesse. Dont 10 pour des questions hémorragiques, 3 pour un neuro-paludisme, 1 par hypertension artérielle, 2 par avortement etc. En 2008, sur 30 parturientes décédées, 15 l’ont été du fait d’un problème d’hémorragie.

C’est à juste titre, précise le Dr Bénié, que le module « l’hémorragie au cours de la grossesse » a occupé une place de choix dans la quinzaine de modules proposés aux participants. Les cours théoriques ont été suivies d’exercices pratiques dans les services de la maternité, de la pédiatrie et de la réanimation.

Les participants se sont réjouis de la qualité de la formation reçue. Aussi ont-ils remercié les responsables de l’UNFPA pour l’occasion à eux offerte d’actualiser leurs connaissances.
Signalons que dans son souci d’améliorer l’utilisation des services de la santé de la reproduction et par ricochet réduire la mortalité maternelle, l’organisme onusien a fait de gros efforts d’équipements et de réhabilitation de nombreux centres de santé : tables d’opération, d’examen gynécologique, et d’hospitalisation, dons de kits de santé de la reproduction, réfection de locaux ...

Coulibaly Souleymane

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !