Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Vaccination des enfants : le vaccin contre la méningite gratuit - 12/05/2009 - Notre Voie - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le vaccin contre les méningites du bébé est maintenant accessible gratuitement à tous les enfants de 4 à 18 mois. L’information a été rendue publique vendredi, au cours d’un atelier de formation de la direction exécutive du Programme Elargi de Vaccination (PEV) à la salle de conférence de l’OMS, au 2 Plateaux. Selon Mme Brou Marie Sylvana du service communication du PEV, c’est depuis le 1er mars dernier que la décision du gouvernement est entrée en vigueur. Avec cette mesure, l’Etat de Côte d’Ivoire vient soulager une grande partie de la population qui n’a pas les moyens de se procurer ce vaccin pourtant très important pour la sécurité des enfants. En effet, dans le monde, les méningites tuent 3 millions d’enfants par an.

Et en Côte d’Ivoire, à en croire les données du site de surveillance des méningites du CHU de Yopougon, il y a plusieurs cas de décès, et 15 à 35% des enfants survivants développent des incapacités physiques, des arriérations mentales ou des surdités. L’introduction de ce vaccin “va réduire le fardeau des décès et des invalidités dus aux méningites à heamophilus chez les enfants en Côte d’Ivoire”, a expliqué Mme Brou. L’infection à heamophilus Influenzae de type B (HIB) est un microbe responsable d’infections graves du cerveau et du poumon chez les enfants de moins de 5 ans. Le microbe est transmis par les gouttelettes respiratoires expirées. Les complications d’une telle infection touchent les articulations, le sang et même vont jusqu’à une incapacité physique de l’enfant.
Cette action du gouvernement a été possible grâce à l’appui financier de l’Alliance pour la vaccination dans le monde (GAVI). Ainsi, pour toutes les femmes qui se rendront à la PMI avec leur nouveau-né, elles auront affaire au DTC-HéP B-Hib qui remplace le DTC-HéP B. Le nouveau vaccin combine le vaccin contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et l’hépatite B.

Coulibaly Zié Oumar

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !