Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Maladies cardio-vasculaires : Il y aura plus de décès d’ici à 2015 - 12/06/2009 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une conférence s’est tenue, jeudi, à l’université de Cocody, pour attirer l’attention de la population sur les risques. L’hypertension artérielle, l’obésité, le diabète et certains cancers gagnent du terrain en Côte d’Ivoire. En 2015, les gens mourront beaucoup plus de maladies cardio-vasculaires, selon Dr Doua Kouamelan, directeur coordonnateur du programme national de lutte contre les maladies non transmissibles. Il a fait cette affirmation jeudi lors d’une conférence qu’il a animée au service des impôts de Cocody sur le thème : « la prévention des maladies chroniques ».

Les facteurs à risque ont été énumérés. Il s’agit, notamment de l’abus d’alcool et de tabac, étant donné que la fumée contient près de 4000 substances toxiques qui favorisent le cancer de la gorge. L’excès de poids et l’obésité sont également nuisibles à la santé. Sans oublier l’inactivité physique, l’alimentation déséquilibrée, le fait de consommer peu de fruits et légumes et de ne pas boire assez d’eau. Ces facteurs sont responsables de 80% des grosses maladies chroniques actuelles. Dr Doua Kouamelan a expliqué aux agents des impôts qu’en faisant des efforts, ils pourraient les éviter à 95%. Il les a aussi été exhortés à faire du sport 5 jours par semaine durant au moins 30 minutes afin de vieillir en bonne santé.

La rencontre a eu lieu dans le cadre d’une série de rencontres d’information et de sensibilisation sur les maladies chroniques et leurs facteurs de risques. Elles sont initiées par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, pour la prévention de ces maladies et la promotion des comportements et modes de vie favorables à la santé. Car ces maladies gagnent du terrain en Côte d’Ivoire, tandis que la prise en charge et le coût du traitement sont au-dessus des moyens du citoyen lambda. Il a par ailleurs indiqué que lorsqu’on compare le taux de mortalité, dans le monde, on meurt plus de maladies chroniques que de maladies infectieuses. En Côte d’Ivoire, les statistiques ne sont pas claires. Cependant, ce qui effraie, c’est que les gens sont frappés par ces maladies de plus en plus jeunes. Selon Mme Chintoh Adrienne, sous-directeur de l’action sociale à la Direction sociale des impôts, cette conférence permettra aux agents de prendre des dispositions pour une meilleure hygiène de vie.

Marie-Adèle Djidjé

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !