Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Diarrhée : les vaccins antirotavirus recommandés - 12/06/2009 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), à Genève, a recommandé d’inclure la vaccination antirotavirus dans tous les programmes nationaux de vaccination afin de protéger les enfants contre un virus responsable de plus de 500.000 décès par diarrhée et de deux millions d’hospitalisations chaque année chez les enfants. Plus de 85 % de ces décès surviennent dans des pays en développement d’Afrique et d’Asie. Cette nouvelle politique permettra d’assurer l’accès aux vaccins antirotavirus dans les pays les plus pauvres du monde.

La nouvelle recommandation du Groupe consultatif stratégique d’experts (Sage) de l’Oms s’inscrit dans le prolongement d’une recommandation antérieure de 2005 sur la vaccination dans les Amériques et en Europe, où des essais cliniques ont montré son innocuité et son efficacité chez les populations à mortalité faible et intermédiaire. De nouvelles données provenant d’essais cliniques destinés à évaluer l’efficacité du vaccin dans des pays à forte mortalité de l’enfant ont conduit à recommander l’utilisation du vaccin partout dans le monde.

Le rapport du Groupe a été publié le 5 juin 2009 dans le Relevé épidémiologique hebdomadaire. «Il s’agit là d’une étape décisive pour garantir que les enfants qui en ont le plus besoin aient accès aux vaccins contre la cause la plus répandue de diarrhée mortelle», a fait observer le Dr Thomas Cherian, Coordonnateur du Programme élargi de vaccination au Département Vaccination, vaccins et produits biologiques de l’Oms. Les études menées en Afrique l’ont été sur des populations à forte mortalité du nourrisson et de l’enfant, où les conditions sanitaires sont médiocres, où la mortalité par maladie diarrhéique est élevée et la prévalence du Vih chez les mères est élevée elle aussi. La diarrhée à rotavirus et la pneumonie représentent à elles seules plus de 35 % des décès d’enfants chaque année, dont la majorité dans les pays en développement.

C. F.-B.

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !