Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le sida : 87 % des ressources proviennent de l’extérieur - 23/06/2009 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La contribution de l’Etat dans les dépenses de la lutte contre le Sida de 2005 à 2007 est estimée à 13% des besoins. Cependant, le financement de la lutte est fortement tributaire de l’extérieur : 87%. C’est ce qui ressort de la troisième réunion du Forum des partenaires qui a eu lieu mercredi à l’Aibef à Treichville, sous la présidence du ministre de la lutte contre le Sida, Mme Christine Adjobi. Au nom du gouvernement, elle a remercié les partenaires au développement qui soutiennent le financement de la campagne. Et particulièrement le Pepfar qui a offert le plus fort montant. Les débats ont été soutenus par les interventions de spécialites.

M. Eby Ehounou, de l’Onusida, a relevé une progression dans l’atteinte des cibles, avec quelques points de faiblesse. Seulement, 22% des jeunes de 15 à 24 ans ont une connaissance exacte du Vih. Alors que la cible prévue est de 90%. On note également un faible niveau de dépistage : 3,5% au sein de la population générale en 2005. M. Eby a, par ailleurs, noté une faiblesse dans l’alignement, et l’harmonisation des interventions Vih. M.Tia Yao Gboco, du ministère de la lutte contre le Sida, a dénoncé la quasi inexistence de coopération directe entre les partenaires financiers et le ministère de la lutte pour une plus grande coordination technique de la riposte nationale au Vih-Sida. A propos de financement, Mme Wanda Nesbitt, ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, a indiqué que du fait de la situation actuelle de crise en Côte d’Ivoire, il lui est difficile de demander un appui à son pays. Cependant, avec le nouveau gouvernement qui va diriger le pays après les élections, les Etats-Unis pourront intervenir. Elle a aussi souligné le fait que l’année dernière, elle a dû retourner un fonds d’un montant d’un milliard à Washington parce qu’un ministère l’a sollicité sans être capable d’en faire bon usage. Concernant ce sujet, Mme Adjobi a plaidé pour que la Côte d’Ivoire soit traitée comme le Rwanda qui, dans la même situation, a vu la mise en place d’un comité qui a géré les fonds.

M-A Djidjé

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !