Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Santé publique : les chirurgiens en conclave en juillet à Yamoussoukro - 19/06/2009 - Notre Voie - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les chirurgiens de Côte d’Ivoire, toute spécialité confondue, vont se retrouver à l’Hôtel des parlementaires de Yamoussoukro du 25 au 27 juillet prochain pour ausculter les progrès scientifiques enregistrés dans leur discipline médicale. Pr. N’guessan Alexandre, président de l’Association ivoirienne des chirurgiens (Aic), a donné les contours de ce grand rendez-vous de la science, mercredi dernier, au cours d’une conférence de presse à la Pisam de Cocody. Le thème central de ce congrès : “Chirurgie et développement humain durable”, a-t-il indiqué, va permettre de développer quatre sous-thèmes : Chirurgie des enfants de moins de 5 ans et des adultes de plus de 65 ans ; Chirurgie et infection à Vih/sida ; Formation des chirurgiens ; et Maîtrise des Ntic.

En effet, le président de l’Aic a expliqué que les enfants et les personnes âgées constituent la frange de la population la plus vulnérable. “Une mortalité élevée des enfants affectent le développement de toute nation tout comme la prise en coûteuse des personnes âgées affectent les ressources de la société. Il est donc de notre responsabilité de leur délivrer des soins de qualité à des coûts supportables”, a-t-il relevé. En la matière, les progrès enregistrés sont «extraordinaires». Il a fait observer que la Côte d’Ivoire dispose d’un plateau technique très performant grâce aux Ntic qui y connaissent un développement prestigieux. “Ce congrès sera celui du repositionnement de la Côte d’Ivoire. Malgré nos difficultés et la guerre, les progrès dans les différentes spécialités sont impressionnants. Nous aurons l’occasion de montrer que nous n’avons pas à rougir devant ce qui se fait à l’extérieur”, a-t-il promis. Pour le reste, les dispositions à prendre pour réduire l’exposition du chirurgien au Vih/sida, et le profil à adopter pour le rendre efficace à tous égards, n’échapperont pas l’attention des congressistes, qui entendront de nombreuses communications sous la supervision scientifique du professeur Contant Roux.

Avant de se séparer le samedi 27 juin, les 350 chirurgiens ivoiriens attendus auxquels s’ajouteront ceux des pays voisins et de France, porteront l’actuel vice-président de l’Aic, Pr. Ehua, à la tête de leur organisation, en remplacement de Pr. N’guessan Alexandre. Un nouveau vice-président sera élu qui lui succédera dans quelques années.

D.K

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !