Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la mortalité infantile : 20 000 enfants sauvés chaque année - 18/09/2009 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

« Le rôle primordial et central des Agents de Santé Communautaires (ASC) est à marquer d’une pierre blanche. Présents dans l’ensemble du pays, notamment là où les centres de santé n’existent pas, ou ne fonctionnent pas convenablement, ces ASC apportent les conseils et les soins nécessaires pour le réconfort de la plus grande masse ». La Représentante de l’UNICEF en Côte d’Ivoire, Maarit Hirvonen, veut, par ces mots, féliciter les agents de santé communautaires de Côte d’Ivoire, pour leur participation active au sauvetage de 20 000 enfants chaque année en Côte d’Ivoire.

En effet, selon les dernières estimations sur la mortalité des enfants de moins de 5 ans, basées sur les travaux du Groupe inter-agence (UNICEF, OMS, Banque Mondiale, Division de la population des Nations Unies, UNFPA) la mortalité infantile a nettement reculé. Passant de 150 décès d’enfants de moins de 5 ans pour 1000 naissances vivantes en 1990 à 127 pour mille naissances vivantes en 2008. « Chaque année le pays a pu épargner le décès de 20 000 enfants de moins de 5 ans », s’est réjouit la représentante de l’organisation onusienne. Avant d’indiquer que « ce résultat est exaltant car obtenu dans des contextes de difficultés socio-économiques très dures pour le pays, aggravées par la crise économique mondiale ».

Rappelons que la stratégie de réduction de la mortalité infantile mise en application en Côte d’Ivoire consiste à mettre en œuvre à l’échelle du pays, des interventions à haut impact, peu coûteuses mais faciles à appliquer. Parmi ces interventions, l’on cite entre autres : la vaccination des enfants de moins d’un an contre de nombreuses maladies, le lavage des mains avec du savon, l’allaitement maternel, l’utilisation des moustiquaires imprégnées par les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes,, les consultations prénatales, l’accouchement assisté par un personnel formé, la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant et la prise en charge intégrale des maladies de l’enfance.

Maarit Hirvonen souhaite cependant que davantage d’efforts soient entrepris, auquel cas, « le pays ne sauras atteindre l’Objectif du millénaire pour le Développement consistant à réduire de 2/3 le taux de mortalité des moins de 5 ans d’ici 2015 (…) ».

Ghislaine ATTA
(source : UNICEF)

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !