Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Fonction publique : les nouveaux médecins réclament leur affectation - 26/09/2009 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Amphithéâtre 6 de l’Ufr des sciences médicales de l’université de Cocody a abrité, jeudi dernier, les journées carrières organisées par le Syndicat national des cadres de la santé (Synacass-ci). A cette occasion, les nouveaux médecins recrutés, par la voix du Dr N’Guessan Noguess, ont présenté deux préoccupations au gouvernement : leur affectation avant le «1er octobre prochain», et la résolution du problème de leur intégration effective à la Fonction publique.

Pour le secrétaire général du Synacass-ci, Dr Boka Ernest, ces journées carrières visent à instruire les médecins en attente de leur lettre de fonction sur les modalités pratiques pour la nouvelle carrière. Elles sont aussi une opportunité pour accompagner les cadres supérieurs de la santé qui vont débuter leur carrière. Au nom du ministre de la santé et de l’Hygiène publique, M. Loukou Dja, directeur des ressources humaines dudit ministère, a revélé que le recrutement se fait sur la base des mêmes critères d’accès que les autres secteurs d’activités.

Mais, il y a seulement deux ans que des mesures spéciales ont été prises en faveurs des médecins», a-t-il précisé. Il a indiqué que dans les fichiers, 708 médecins ont été recrutés. 640 immatriculés et 72 sont en attente. Mais, parmi ces derniers, on dénombre 51 médecins, 20 pharmaciens et 1 chirurgien dentiste. Selon lui, les raisons du blocage sont imputables au fait que leurs dossiers sont incomplets. C’est pourquoi, il a invité ceux-ci à se rendre à la Fonction publique pour comprendre les réalités. Aux médecins déjà affectés, il leur a demandé de rejoindre leurs postes.

Grace Ouattara

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !