Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Santé oculaire : le gouvernement souhaite des approches stratégiques plus efficientes - 11/10/2009 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le directeur général de la santé, le Pr. Anongba Simplice a revélé ce 8 octobre à Abidjan-Adjamé que les 2/3 des personnes aveugles dans le monde entier sont des femmes et des filles. Selon les experts, la Cote d’Ivoire n’échappe malheureusement pas à cette situation. C’était au cours de la cérémonie commémorant la journée mondiale de la vue 2009 dont le thème est « Genre et santé oculaire-Accès équitable aux soins ».

Le Pr Anongba Simplice qui représentait le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique a expliqué que pour éviter toute forme de discrimination de la femme dans le domaine des soins, des précautions sont prises dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique du programme national de lutte contre la cécité.

Il a souhaité qu’avec la célébration de cette journée, des approches stratégiques permettent au gouvernement d’être plus efficients afin d’atteindre toutes les couches de la population sans distinction aucune.

L’objectif de la journée mondiale de la vue est d’offrir une plate forme de sensibilisation sur le problème mondial de la cécité et du handicap visuel.

Dans la mesure où l’on compte aujourd’hui dans le monde 45 millions d’aveugles et 269 millions d’handicapés visuels. Avant d’ajouter que les femmes ont deux fois moins accès aux soins oculaires que les hommes. Pour conclure, il a fait savoir que l’accès équitable aux soins oculaires pourrait réduire efficacement la cécité.

C’est dans cette perspective que Mme Kouassi Euphrasie, directrice de l’égalité et de la promotion du genre, représentant le ministre de la Famille et de la Femme, Mme Jeanne Peuhmond, a, dans un exposé, mis en exergue les raisons du nombre impressionnant de femmes aveugles.

Ce sont entre autres, la grande longévité des femmes qui les expose aux causes de la cécité liées à l’âge tel que le Glaucome (maladie de l’œil qui atteint l’adulte jeune à partir de 40 ans), l’ignorance de l’importance de l’accès des femmes au soin oculaire et aux opérations pour recouvrer la vue dans les pays développés. Comme solution pour pallier ce déséquilibre, elle préconise notamment la sensibilisation des responsables politiques sur l’existence des inégalités entre les sexes dans l’accès au soin oculaire, réussir l’égalité des sexes dans l’accès audit soin.

Par ailleurs, il ressort des échanges que la majorité des lunettes disponible sur le marché est issue de la fraude. Le taux élevé des consultations oculaires favorise le laxisme des patients. Et, la Côte d’Ivoire ne compte que 70 ophtalmologues.

Notons que cette cérémonie a été organisée par le programme national de lutte contre la cécité en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et Hellen Keller International.

Rosemonde KOUADIO

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !