Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Publications scientifiques

Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6412 - Décembre 2017 - pages 607-612

Docteur Gohi Serge Irie Bi Profil épidémiologique des traumatismes crânio-encéphaliques au Centre Hospitalier et Universitaire de BouakénoteEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Auteurs : G.S. Irie, Y. Pete, N. Koffi, C. Nda-Koffi, C. Ogondon, S. Kouadio, E. Able, Y. Brouh - Côte d'Ivoire


Résumé

Introduction : Les traumatismes crânio-encéphaliques représentent une des principales causes de mortalité dans le monde. L'étude de leur épidémiologie permet d'identifier les facteurs de risque pour mieux cibler les actions de prévention.
Patients et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective descriptive réalisée au service de réanimation polyvalente du CHU de Bouaké de janvier 2013 à décembre 2014. Elle concernait les patients admis en réanimation pour un traumatisme crânio-encéphalique avec un score de Glasgow inférieur à 14. Les paramètres étudiés étaient : le sexe, l’âge, la profession, les circonstances de survenue les modalités de transport, le délai d’admission à l’hôpital et la durée d’hospitalisation.
Résultats : Au total 1244 patients ont été hospitalisés durant la période d’étude, dont 92 pour un traumatisme crânio-encéphalique, soit une prévalence hospitalière de 7,39%. Il y avait 86 hommes et 6 femmes. L’âge moyen était de 32,6 ans ± 17,03 (extrêmes 2 à 76 ans). Les conducteurs de mototaxi et les élèves étaient concernés dans respectivement 49% et 24% des cas. Les étiologies étaient dominées par les accidents de la voie publique (87%) qui impliquaient les engins à deux roues motorisés dans 40% des cas. Le transfert des patients a été effectuée par le groupement des sapeurs-pompiers militaires dans 48,9% des cas. L’admission des patients s’est faite dans 61% des cas avant la 6e heure suivant le traumatisme et le délai moyen d’admission était de 3 heures. La durée moyenne de séjour était de 4,37 ± 4,23 jours (extrêmes 1 à 21 jours). La mortalité globale était de 66%.
Conclusion : Les traumatismes crânio-encéphaliques sont fréquents à Bouaké et font suite à un accident de la voie publique impliquant un engin motorisé à deux roues dans la majorité des cas. La prévention repose sur la sensibilisation au respect du code de la route.

Summary
Epidemiological profile of craniocerebral trauma at the intensive care unit of the Bouake University Hospital

Introduction: Craniocerebral Trauma is one of the leading causes of death in the world. The study of their epidemiology makes it possible to identify risk factors to better target prevention actions.
Patients and methods: This was a descriptive retrospective study carried out at the intensive care unit of the Bouake University Hospital from January 2013 to December 2014. It concerned patients admitted in intensive care units for a Craniocerebral Trauma with a Glasgow score of less than 14. The parameters studied were sex, age, occupation, circumstances of occurrence, mode of transport, time of admission to hospital and duration of hospitalization.
Results: During the study period out of a total of 1244 admissions, 92 patients were hospitalized for a Craniocerebral Trauma, a hospital prevalence in intensive care units of 7.39%. There were 86 men and 6 women. The median age was 32.6 years ± 17.03 (range 2 to 76 years). Motorcycle taxi drivers (49%) and students (24%) represented the most affected social groups. Traffic accidents were incriminated in 87% of cases and motorized two-wheeled vehicles accounted for 40% of craniocerebral Trauma. None of the patients received medical transport from the accident site to the hospital and in 48.9% the evacuation of the patients was carried out by the military fire brigade. Majority of patients (61%) were admitted before the 6th hour and the average admission time was 3 hours. The average length of stay was 4.37 ± 4.23 days (range 1 to 21 days). The overall mortality was 66%.
Conclusion: Craniocerebral trauma is frequent in Bouake and follows an Public road accident involving a two-wheeled motor vehicle in the majority of cases. Prevention is based on awareness of compliance with the highway code.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 890 fois, téléchargé 31 fois et évalué 1 fois. 1 commentaire a été posté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 10,00 €

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !