Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

L’autisme : un mal très peu connu en RDC - 08/04/2010 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’autisme est une maladie qui se caractérise par une perturbation à des degrés divers des capacités de communication et des interactions sociales et par des comportements restrictifs et répétitifs. Ces troubles qui apparaissent à l’age de 2 ans au moment du développement du cerveau, doivent alerter les parents qui ne doivent pas penser que l’enfant est calme et ne dérange pas. Souvent l’enfant ne regarde pas sa mère, ou encore il répète des gestes et des mots, ne joue pas avec les autres, il est brutal ou pleure fréquemment. La première difficulté pour déceler les symptômes chez l’enfant vient du fait qu’ils varient d’un cas à l’autre. Chez le tout jeune enfant par exemple, l’autisme peut être pris pour la surdité en raison de son manque de réaction face à l’environnement sonore. Chez certains enfants, l’autisme entraîne un retard du développement mental ou moteur, alors que chez d’autres, il sera accompagné de précocité.

Selon le Dr. Yoko, administrateur du Centre pour l’enfance « Bon Départ », la seule structure qui s’intéresse à ce mal à Kinshasa, il n’existe pas de statistiques en RDC qui permettent de suivre l’évolution de cette maladie. Depuis peu, les Cliniques universitaires de Kinshasa, à travers leur service de neuropédiatrie, s’occupe du dépistage de l’autisme. Même à ce niveau, prendre la responsabilité d’apprendre aux parents que leur enfant est atteint des troubles autistiques est une lourde charge. Le diagnostic n’est pas définitif, un deuxième avis du Centre Bon Départ est nécessaire.

Le Centre neuro psycho Pathologique de Kinshasa (CNPP) estime que les troubles autistiques sont liés à une encéphalopathie infantile qu’il faut traiter par des médicaments. Au centre «Bon Départ» situé à Limete, le nombre d’enfants autistes pris en charge est de 20; alors qu’un enfant sur 150 naît autiste. Tous les autres enfants non traités, qui grandissent avec cet handicap constituent à la longue une charge énorme pour leurs familles. Au Congo, il faut que la prise en charge soit complète et que le nombre d’enfants dépistés et traités augmente. Pour cela, le Dr. Yoko, explique qu’il faut sensibiliser les pédiatres aussi bien que les infirmières. Il faut aussi des structures pour mesurer et évaluer l’état psychologique des nourrissons dans des cabinets des psychologues.

Pour aider l’enfant autiste à mener une vie aussi équilibrée que possible, le diagnostic précoce est l’une des clés essentielles. Une intervention précoce peut permettre de préparer les parents pour accompagner leur enfant au mieux dans son développement et de donner la possibilité aux enfants de développer des fonctions qui pourront compenser les déficits dus à l’autisme tant que le cerveau est malléable, voire de guérir .

Les troubles de l’autisme sont à ce stade de la recherche impossibles à guérir, la prise en charge implique donc un accompagnement permanent et spécialisé. La méthode éducative repose sur des exercices d’apprentissage de la socialisation, de la communication et du langage.

JAIMIE LUFUTA (STAGIAIRE)

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !