Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la tuberculose : les parties prenantes harmonisent leurs vues - 10/09/2010 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La RDC et ses partenaires engagés dans la lutte contre la tuberculose, examinent les possibilités de mise en œuvre de différentes interventions ripostes à la maladie. Les parties prenantes du Programme national de lutte contre la tuberculose (PNLT) ont examiné, le mercredi 8 septembre 2010, les possibilités de développer une compréhension commune de la mise en œuvre de la phase II consolidée du (PNLT). Ce, non seulement en vue d’une gestion performante qui capitalise les expériences du passé et dépasse les attentes. Mais aussi et surtout, en référence au cadre de performance et en conformité avec les règles et procédures du Fonds mondial et du Programme des Nations unies pour le développement ainsi que dans le respect des orientations stratégiques nationales.

C’était lors d’une réunion de la démarche de la mise en œuvre de la phase II consolidée des rounds 5 et 6 tuberculose du Fonds mondial, organisée par le PNUD et financé par le Fonds mondial. Cadre choisi : la salle de conférences du PNUD dans la commune de Gombe.

Le secrétaire général à la Santé, Jean-Pierre Lokadi, a présidé cette réunion en présence de plusieurs personnalités dont Dr Yves Pierre Nicolas Alexandre, le coordonnateur principal projet PNUD-Fonds mondial.

Dressant le bilan de la phase I du PNLT, le chef de composante tuberculose du PNUD-Fonds mondial, a d’abord indiqué que les points faibles de séries 5 et 6 de cette phase, à savoir le retard de transmission du rapport au LFA ; les difficultés dans le suivi budgétaire et pour le solde de balance ; les rapports des audits financiers interpellants ; l’irrégularité des réunions. Quant aux difficultés, Dr Lay a relevé la sous-estimation des coûts et le vide juridique. Avant de présenter la phase II consolidée dans son contexte, ses objectifs et activités budget, sa mise en œuvre ainsi que les risques et mesures préventives. A en croire Mme Lay, l’accès à la phase II est accordée grâce à la performance de la phase I (rating A2).

La phase II consolidée, a-t-elle fait savoir, poursuit plusieurs objectifs, notamment de prévenir, traiter des cas de tuberculose, faire une collaboration entre la tuberculose et le Vih/Sida, faire le plaidoyer, la communication et la mobilisation sociale et renforcer des capacités institutionnelles.

Le budget total de la phase II couverte au cours de la période allant du 1er septembre 2009 au 30 septembre 2010 est de 15.906.139 Usd, dont le solde de la phase est de 1.704.918 Usd.

De son côté, Patrick d’Oliveira, chargé de suivi-évaluation du PNLT a exposé sur le cadre de performance de la phase II consolidée.

Pour sa part, la spécialiste portfolio stratégique et performance du PNLT a dégagé les 8 conditions précédentes et spéciales pour la mise en œuvre du PNLT. Elle a, à cet effet, citer le solde de balance PNUD-PNLT ; le rapport de suivi des rapports d’audits 2008 et 2009 du PNLT ; le plan de renforcement des capacités du PNLT ; le budget détaillé pour la distribution des produites médicaux et pharmaceutiques ; le plan d’action MESS mis à jour et validé ; le plan harmonisé des contrats de performance FM ; le budget détaillé indicatif pour les coûts de l’enquête KAP. Pour lui, le chef de projet Vih, Clément Kouakou, a proposé un plan harmonisé du PNUD pour les contrats de performance.

Vu les enjeux que présentent les sujets prévus à l’ordre du jour de cette rencontre, le secrétaire général à la Santé, Jean-Pierre Lokadi, de commun accord avec les participants, ont convenu de suspendre les travaux de cette réunion pour les reprendre mardi prochain. C’est alors que ces experts pourront éplucher en long et en large tous les points, le temps de donner l’occasion à tous les participants de mieux cerner ces sujets.

BIENVENU IPAN

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !