Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Démarrage de la première phase des journées nationales de vaccination contre la polio - 29/04/2011 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Célébrant pour la première fois la semaine africaine de vaccination, la RDC lance la première phase des Journées nationales de vaccination contre la polio (JNV). Pour la ville province de Kinshasa, la campagne qui vise les enfants de moins de cinq ans sur toute l’étendue de la République, concerne aussi les adultes.

« J’invite toute la population à répondre massivement à l’appel des vaccinateurs en faisant vacciner tous les enfants de moins de cinq an. Pour la ville de Kinshasa, la campagne concerne aussi les adultes ». Ces propos ont été tenus par le Premier ministre Adolphe Muzito qui a lancé le jeudi 28 avril 2011 à la place du Cinquantenaire, la première Semaine africaine de vaccination (SAV), et en même temps, la première phase des Journées nationales de vaccination contre la polio sur toute l’étendue de la République. C’était en présence du ministre de la Santé et de différents partenaires multi et bi latéraux, dont le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, la représentante du directeur régional de l’OMS pour l’Afrique et le représentant de la fondation Bill et Melinda Gates, le représentante de l’UNICEF et le représentant de l’OMS en RDC.

Il sied de préciser que dans la ville de Kinshasa, les JNV qui viennent de démarrer valent la deuxième phase de la riposte contre cette maladie qui rend infirme et tue. La première s’était déroulée au mois de mars touchant toute la population du nouveau-né aux enfants et adultes.

Dans son mot de circonstance, le Premier ministre a réaffirmé l’engagement du gouvernement congolais d’anéantir la polio qui a resurgi au pays depuis 2006, alors que de 2001 à 2005, ce virus avait cessé de circuler en RDC. M. Adolphe Muzito a également rassuré de la disponibilité du vaccin pour réaliser l’objectif que s’est assigné le gouvernement d’arrêter la circulation du polio virus sauvage qui actuellement touche même les adultes sur l’étendue de la République d’ici le 30 juin 2011.

De son côté, le ministre de la Santé publique Dr. Victor Makwenge a retracé la situation épidémiologique de la polio. Selon lui, la province du Bandundu a enregistré 23 cas en 2010 et 12 en 2011, soit un total de 35 cas dont 10 adultes. Au Bas-Congo, 4 cas en 2010, 5 en 2011 ce qui donne 9 cas dont 2 adultes. Au Kasaï Occidental, 64 cas ont été enregistrés en 2010, 2 cas en 2001, soit un total de 66 cas dont 2 adultes. Le Katanga a enregistré 8 cas en 2010 et o en 2011 ; soit un total de 8 cas dont 0 adulte. A Kinshasa, 1 cas en 2010, 26 en 2011, soit 27 cas dont 19 adultes. Ce qui donne un total général de 100 cas en 2010 et 45 cas en 2011, soit 145 cas de poliomyélite.

Au regard de la situation épidémiologique à date, le ministre de la Santé publique a préconisé le recours, dorénavant, à l’instrument de gouvernance appelé tolérance zéro, à l’égard de tous ceux qui se montreront inciviques ou irresponsables à l’occasion de l’organisation, de la gestion et de l’administration de la vaccination sur le territoire nationale.

Quant à la SAV, Dr. Victor Makwenge a fait savoir que la RDC a répondu à l’exigence de l’Union africaine de sensibiliser, de mobiliser davantage la population pour mieux lutter contre les maladies évitables par la vaccination. C’est également, selon lui, une occasion très propice pour engager les citoyens de la RDC dans la conviction d’une participation active tendant à garantir durablement la vaccination de tous les enfants.

Du côté des partenaires, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, la représentante du directeur régional de l’OMS pour l’Afrique et le représentant de la fondation Bill et Melinda Gate ont promis leur soutien aux efforts de la RDC de lutte contre la polio qu’ils inscrivent dans l’accélération de l’atteinte de l’OMD 4.

Par Raymonde Senga Kosi

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !