Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Trimalarex, un nouveau traitement contre le Paludisme - 05/07/2011 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Connue depuis longtemps comme étant l’une des principales causes de la mortalité en Afrique subsaharienne, la malaria est devenue un problème de santé publique. Des estimations font état d’environ 300 à 500 millions de personnes atteintes chaque année par cette maladie. Et, quatre-vingt-dix pourcent des accès de paludisme clinique et des décès d’origine palustre se produisant dans le monde concernent l’Afrique subsaharienne. Les efforts déployés pour lutter contre le paludisme étant contrariés par l’apparition et la propagation de résistance à la plupart des molécules présentes sur le marché, il en résulte une proportion importante de décès dans les pays en voie de développement. Voilà qui justifie la création de l’antipaludique « Trimalarex ». Produit qui est mis au point depuis 2007 par la société Propharex et présenté au public depuis le vendredi, à la paroisse Notre-Dame de Fatima par le Centre international pour la promotion de l’Afrique (CIPA).

Ce comprimé, tricouche 400/100 mg est destiné, non seulement aux enfants mais aussi aux personnes âgées. La première couche contient 400 mg de chlorhydrate d’amodiaquine, soit 306 mg d’amodiaquine base. La seconde est composée d’un placebo, tandis que la dernière, elle, ne renferme que 100 mg d’artésunate.

Un comprimé tricouche, dispersible destiné aux nourrissons et petits enfants, le Trimalarex 100/25mg fait aussi partie de cette nouvelle mise au point. La première couche composée de 100mg de chlorhydrate d’amodiaquine, soit 76,5mg d’amodiaquine base, la seconde un placebo ainsi que la dernière qui comprend 25mg d’artésunate. Comme excipients, ce produit renferme le lactose monohydrate, cellulose microcristalline, povidone, crascarmellose sodique, silice colloïdale anhydre, talc, huile de coton hydrogénée, stéarate de magnésium, leucine, riboflavine, saccharine sodique, huile essentielle d’orange et de citron.

Avec sa forme d’un comprimé oblongs tricouche solidaires, ce Trimalarex 400/100mg présente aussi une couche orangée centrale placée entre une couche blanche et jaune. Chaque face montre une barrette de division transversale. Par contre, le Trimalarex 100/25mg sous forme d’un comprimé ronds tricouche solidaires a aussi la même présentation que le premier mais, il est dispersible dans l’eau, aromatisé avec un goût orange citron. Il possède des excipients pour masquer l’amertume de l’amodiaquine en solution.

Il faut noter que c’est depuis 2007, qu’avec les encouragements du ministère de la Santé publique et de l’Enseignement supérieur que le CIPA se veut être une interface entre les institutions, les professionnels du Nord et ceux du Sud pour le renforcement des capacités des Africains au service des populations. Pour y arriver, il fait appel à une coopération de solidarité entre Africains, d’une part, et Occidentaux d’autre part, a fait savoir Pierrre Omba, président de cette structure.

Les trois piliers du projet restent, la formation continue des professionnels de santé, la promotion de la santé de la mère et enfant par une formation continue en gynéco-obstétrique afin de réduire la mortalité maternelle et infantile. Et l’amélioration de la qualité des soins à travers la récolte de matériel médical.

Yves K.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !