Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le choléra et la poliomyélite sévissent toujours en RDC - 21/10/2011 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la Santé publique, Victor Makwenge Kaput, s’est, au cours d’un point de presse qu’il a animé, le mercredi 19 octobre, attardé sur l’évolution des épidémies de choléra et de poliomyélite en RDC. Par la même occasion, il a annoncé le lancement de la troisième phase des Journées nationales de vaccination débutée depuis hier jeudi 20 octobre.

Ce point de presse a connu la participation des représentants de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), de l’Unicef et du Programme élargi de vaccination (Pev).

Parlant de l’épidémie de choléra, le ministre Makwenge a fait savoir que, depuis le début des épidémies au mois de mars dernier jusqu’à ce jour, le nombre cumulé des cas est de 5.406 parmi lesquels 316 décès. Il a noté également les différentes tendances par rapport à l’évolution de l’épidémie. Pour la Province Orientale, l’épidémie a été maîtrisée, et 2 cas seulement ont été notifiés à la semaine 32, 5 cas la semaine 31 et 6 cas la semaine 30.

Pour le cas du Bandundu, le ministre de la Santé fait le constat ci-après : «Alors que les cas notifiés diminuent sensiblement à Bolobo, qui est l’épicentre de l’épidémie, cette dernière est déclarée dans les zones de santé environnante ». En ce qui concerne la province de l’Equateur, un nouveau foyer est déclaré à Monkoto où 7 cas ont été notifiés dont 3 décès. Dans la ville province de Kinshasa, les foyers de la maladie restent localisés à Maluku 1 et Kingabwa.

A cet effet, le ministre a présenté le nombre des cas cumulés. Pour la province de l’Equateur, 1810 cas et 103 décès, soit une létalité de 6% ; pour la province du Bandundu 1646 cas et 104 décès, soit une létalité de 6%. En province orientale, 1589 cas et 83 décès, soit une létalité de 5 % et pour la ville province de Kinshasa, 361 cas et 26 décès, soit une létalité de 7%.

Face à cette situations, des dispositions ont été prises, à savoir la visite des équipes mixtes des experts du ministère et des partenaires à Mbandaka, Bolobo, Bandundu et Kisangani ; la formation des prestataires à la surveillance et à la prise en charge, la mise sur pied des Centres de traitement de choléra (CTC) ; l’approvisionnement en kits de prise en charge, des antibiotiques, des désinfectants et petits matériels de soins. Chaque kit permettant de prendre en charge 50 malades. Pour ce qui est de l’épidémie de poliomyélite, le ministre Makwenge a relevé qu’à ce jour, les zones de santé d’Ankoro au Katanga, de Kimvula dans le Bas-Congo et de Popokabaka au Bandundu constituent actuellement deux foyers actifs sur lesquels ils doivent se focaliser tout en protégeant les enfants de toute la République. Le dernier cas qui remonte au 21 août 2011 a été enregistré dans la zone de santé de Kongolo dans la province du Katanga.

Mimi Tayele

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !