Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Les gastroentérologues africains déplorent l'insuffisance de moyens de lutte contre certaines pathologies - 16/11/2011 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les gastroentérologues africains, réunis à Brazzaville du 10 au 12 novembre 2011, ont déploré le manque crucial de moyens de détection et de prise en charge de certaines pathologies dans les pays en développement. Ils ont exprimé cette inquiétude, au cours des travaux des XIVèmes journées de Gastroentérologie d'Afrique francophone tenues à Brazzaville. Ces assises ont aussi permis aux experts d'évaluer le taux de prévalence des infections pathologiques et d'échanger sur les nouveaux modes de détection et de traitement.

La situation est alarmante dans les pays en développement. Les statistiques révèlent un taux de prévalence de ces infections très élevé. Il dépasse le 85% dans certains pays.

Cette situation suscite énormes inquiétudes de la part des experts, parce que la recrudescence de ces infections sont à l'origine de beaucoup de maladies, à savoir les hépatites virales, l'ulcère gastrique, le cancer de l'estomac et de foie, etc. Aussi, ont-ils demandé plus de moyens de détection et de prise en charge, de la part des autorités publiques, afin de mieux traiter et contrôler les patients.

Au Congo, le taux de prévalence d'infection d'helicobacter pylor qui est souvent à l'origine des maladies d'estomac dépasse les plus de 80%. Rufin Ntounda, gastroentérologue congolais, juge anormal ce taux de prévalence d'infection très élevé. Il appelle à plus d’efforts.

«Il faut mettre des moyens pour améliorer cette situation. Je pense qu'il faudra doter les structures hospitalières de plus de moyens de détection, de prise en charge et de traitement; parce que le niveau de vie des Congolais ne permet pas la prise en charge complète des pathologies», a-t-il martelé.

Les experts aux assises de Brazzaville ont également insisté sur l'importance de la lutte préventive. Les XIVèmes journées de Gastroentérologie d'Afrique francophone a regroupé plusieurs experts de la santé venus de différents pays d'Afrique et Europe (France, Belgique).

Xinhuanet/LP

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !