Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Bandundu : épidémie de la fièvre typhoïde à Kikwit : déjà 19 cas de décès enregistrés - 15/12/2011 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

1031 cas dont 19 décès soit un taux de létalité de 1,7%. Tel est le bilan d’une épidémie de la fièvre typhoïde qui s’est déclarée depuis un mois dans la ville de Kikwit dans la province du Bandundu. Le ministre de la Santé s’y est rendu le mardi pour s’en quérir de la situation.

Une épidémie de la fièvre typhoïde sévit depuis un mois dans la ville de Kikwit dans la province du Bandundu. Bilan : 1031 cas dont 19 décès soit un taux de létalité de 1,7%, avec 60 cas de complications dont 57 cas de perforations intestinales, deux hémorragies intestinales et un cas de cholécystites. Face à cette situation, le gouvernement a dépêché le ministre de la Santé, Dr Victor Makwenge Kaput sur les lieux pour se rendre compte de l’évolution de la maladie. Il s’est ainsi rendu aux hôpitaux généraux de références de Kikwit Nord et Sud ainsi qu’à la Clinique centrale de Kikwit.

Au terme de sa visite, Dr Victor Makwenge qui a présidé une séance de travail dans la salle de conférence Victor Diez avec l’équipe médicale a fait remarquer que l’ampleur de l’épidémie est si importante, au regard des cas des perforations intestinales que les hôpitaux enregistrent qui nécessitent une chirurgie lourde. Selon le constat, plus de 50% de lits des hôpitaux sont occupés par les malades. Mais le ministre a rassuré que le gouvernement va très rapidement évaluer les besoins, car il est déterminé à endiguer cette épidémie.

Toute en saluant les équipes médicales pour le travail qu’elles abattent dans la prise en charge des malades, Dr Victor Makwenge a promis de renforcer l’expertise en augmentant le nombre de chirurgiens. A coté du traitement, il a aussi insisté que la prévention pour que la maladie ne se propage pas à travers la province, car rien ne sera fait si on n’attaque pas le problème en amont. Puisque la prévention requiert le changement de comportement, elle s’apprend à l’école et à la famille, mais aussi les radios, l’église doivent nous aider à prendre conscience et comprendre ce qu’il faut faire pour ne pas s’exposer à la maladie. Outre la revitalisation des structures d’hygiènes.

Pour la population de Kikwit, la présence du ministre de la Santé a été d’un grand réconfort et, de ce fait, l’épidémie est en partie déjà maitrisée, à en croire l’Evêque de Kikwit, Mgr Edouard Mununu Kasiala, qui a rappelé le gouvernement se met en alerte pour leur venir en aide par rapports aux épidémies qui se déclarent à Kikwit, notamment les épidémies Ebola, Konzo, la polio.

De son coté le maire de la ville de Kikwit, Dr Kiyungu a reconnu que la fièvre typhoïde est une maladie des mains sales, la protection passe par la prévention. Voilà pourquoi il a appelé la population à observer les règles d’hygiène toute en déplorant le sérieux problème d’hygiène qui se pose à Kikwit, notamment l’insuffisance, le mauvais entretien des sanitaires. D’ailleurs, face au problème d’insuffisance d’eau desservie par la Regideso à la population de Kikwit, le maire de la ville a lancé le projet jarres. « C’est une cruche dans laquelle on peut contenir 500 L d’eau, ces jarres nous les avons placées dans les écoles». Une jarre coûtant 50Usd, l’occasion a été, alors pour lui, de demander aux hommes de bonne volonté, de l’assister dans ce projet. Il convient de souligner que le ministre de la Santé était accompagné du Directeur de la quatrième direction du ministère de la Santé chargée de la lutte contre la maladie, Dr Benoit Kebela et du conseiller Edmond Magazani du ministère de la Santé, Dr Victor Makwenge pour visiter les hôpitaux où sont pris en charge les malades. Ils se sont rendus à l’hôpital général de référence de Kikwit dans la zone de santé de Kikwit Sud, l’hôpital général de référence de Kikwit dans la zone de santé de Kikwit Nord, et la clinique centrale de Kikwit. Dr. Victor Makwenge a également visité la centrale médicale en médicaments essentiels située dans la commune de Lukolela où les hôpitaux s’approvisionnent en médicaments. Aussi, dans les deux hôpitaux de référence de Kikwit, les malades sont-ils pris en charge gratuitement même lorsqu’il s’agit des interventions chirurgicales.

Par Raymonde Senga Kosi

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !