Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Katanga: 20% des enfants de Nyunzu souffrent de malnutrition - 07/03/2013 - Radio Okapi - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Un enfant sur cinq souffre de la malnutrition à Nyunzu, a indiqué, ce jeudi 7 mars, l’administrateur de ce territoire du Katanga, citant un récent rapport du Programme national de nutrition (Pronanut). Selon lui, cette situation est due au prix élevé du maïs, aliment de base dans la région, et l’arrivée massive des personnes déplacées. L’enquête du Programme national de nutrition a révélé que près de 20% des enfants de moins de cinq ans à Nyunzu souffrent de malnutrition. Les responsables du Pronanut estiment que ce taux est inquiétant parce que, au-dessus « du seuil acceptable » fixé par l’Organisation mondiale de la santé (10%).

D’après l’administrateur de territoire de Nyunzu, Bulabula Sango, deux facteurs sont à la base de cette malnutrition. Il a d’abord cité «le prix du maïs qui ne baisse toujours pas, malgré que le fait que nous sommes pendant la période de récoltes».

La petite mesure de maïs coûte entre 8 000 francs congolais et 10 000 (entre 8 et 10 USD environ). D’habitude, a-t-il rappelé, pendant la saison de récoltes, le bassin revient à 3 000 francs congolais (environ 3 USD). «Le maïs est tellement consommé que le prix ne baisse pas», a expliqué Bulabula Sango.

Outre le prix du maïs, il a évoqué l’arrivée massive des déplacés qui fuient les affrontements entre les Maï-Maï et les FARDC dans le territoire voisin de Manono. «Comme on n’a pas pu identifier la masse [de déplacés] qui s’est ajoutée à Nyunzu, l’économie du territoire subit le poids», assure la même source.

Par ailleurs, l’administrateur de territoire a invité les humanitaires à organiser rapidement l’identification de tous ces déplacés, afin de leur fournir l’assistance nécessaire.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !