Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

La RDC ne compte que 85 pédiatres - 12/03/2013 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, la République démocratique du Congo (RDC), pays de plus de plus de 65 millions d’habitants, ne compte que quatre-vingt-cinq pédiatres. C’est ce qu’a déclaré, lundi 11 mars, le président de la Société de pédiatrie du Congo, Dr Luc Ferdinand Kamanga, ajoutant que la majorité de ces spécialistes se concentre à Kinshasa et dans la province du Katanga.

A en croire la répartition du Dr Kamanga cité par Radio Okapi, Kinshasa compte cinquante pédiatres et le Katanga, une vingtaine. Les provinces Orientales, du Nord-Kivu, du Kasai-Oriental et du Maniema en comptent chacune deux.

Trois pédiatres œuvrent au Sud-Kivu, le Kasaï-Occidental et la Bas-Congo ont chacun un pédiatre. Les provinces du Bandundu et de l’Equateur n’ont aucun pédiatre.

Dr Kamanga estime que la répartition disproportionnée des pédiatres à travers la RDC ne favorise pas une bonne qualité des soins des enfants.
« La qualité des soins n’est pas bonne, du diagnostic et à la prise en charge des enfants. C’est comme ça que notre premier axe [de recommandation au ministère de la Santé] c’est la formation continue. Celle-ci devra concerner toutes les personnes qui s’occupent des enfants aussi bien les médecins généralistes que des infirmiers », a déclaré le Dr Kamanga.

A Kinshasa par exemple, une centaine d’enfants sont consultés chaque jour dans les pédiatries de la clinique Ngaliema et de Kalembe Lembe.
D’après les enquêtes nationales de 2010, un enfant de moins de cinq ans meurt chaque minute, alors qu’on en compte cinq cent quarante mille par an.

Les cas des maladies les plus soignées dans les pédiatries de Kinshasa sont notamment: le paludisme, les infections respiratoires, les maladies diarrhéiques, la rougeole et la varicelle.

D’après des sources médicales, certains parents emmènent leurs enfants dans des centres de santé qui manquent du personnel médical qualifié et ne consultent les spécialistes que lorsque la situation de l’enfant malade s’est empirée. Une situation qui contribue, selon les mêmes sources, à augmenter la mortalité infantile.

Écrit par Matshi

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !