Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Kasaï Oriental : l’anémie fait ravage ! - 16/04/2013 - La prospérité - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une dizaine de morts, parmi les enfants de moins de cinq ans, est enregistrée en une semaine, dans la Province du Kasaï Orientale, plus précisément au Centre Diocésain de Tshumbe, territoire de Lubefu. Un cas sévère d’anémie est à la base de cette situation dramatique, selon des sources concordantes. Il est indiqué que les parents, faute des moyens, préfèrent confier leurs enfants aux prophètes, ou un charlatan plutôt que de consulter des centres de santé.

Ce qui ne fait qu’augmenter le nombre de décès. Fièvre élevée, vomissements, diarrhée ainsi qu’une perte de conscience sont parmi les symptômes de cette maladie qui a déjà remporté la vie d’une dizaine d’enfants, en l’espace d’une semaine. « L’aggravation de cette situation s’explique par l’incapacité des parents d’amener leurs enfants se faire soigner, faute de moyen. Ainsi, préfèrent-ils les conduire chez les prophètes, ou les charlatans, pour des séances des prières. A défaut, ils sont gardés à la maison, où la mort les surprend par manque de soins appropriés », a indiqué Jean Claude Otshudi, Médecin Directeur adjoint de l’Hôpital Général de Tshumbe. Il affirmé, par ailleurs, que cet hôpital n’est pas assez ravitaillé en sang pouvant faire face, à tous les cas déjà enregistrés jusque là. Même son de cloche au territoire de Punia, dans la Province du Maniema, où douze personnes, dont huit enfants, et quatre adultes sont mortes en une semaine. Selon John Omandji, Administrateur de ce territoire, c’est le paludisme et d’autres infections mineures qui sont à la base de ces tueries. Mais il faut aussi noter qu’en plus de problème de manque de médicaments pour se faire soigner, ils étaient exposés à la malnutrition.

Noëlla Ngwabika

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !