Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Kinshasa : le 6e Congrès de pathologie infectieuse et parasitaire recommande une attention accrue aux maladies nosocomiales - 15/06/2013 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

A l’issue du 6e congrès de pathologie infectieuse et parasitaire qui s’est clôturé vendredi 14 juin à Kinshasa, des praticiens ont mis en garde contre les infections nosocomiales, ou infections qui s’attrapent à l’hôpital. A ce sujet, le Dr Medard Amona, du Congo-Brazzaville, a indiqué que ces infections sont notamment dues à de mauvaises conditions d’hygiènes entourant l’administration des soins dans les centres hospitaliers.

«Dans 80% des cas, ces infections sont induites par des pratiques hospitalières. Sur le plan clinique, on peut suspecter une infection nosocomiale quand on a traité un malade pour une infection donnée, qu’on arrive à la date limite de la guérison et que l’infection continue», a-t-il expliqué.

Selon ce médecin, les infections nosocomiales exigent l’utilisation d’antibiotiques «sensibles» pour les combattre.

Comme mesure de prévention, le Dr Amona prescrit aux praticiens un strict respect des mesures d’hygiène, notamment en portant des gants lors de l’administration de soins, ou en utilisant un antiseptique pour se nettoyer les mains.

«Un pratiquant ne doit pas aller à son service sans avoir dans sa poche cette substance avec laquelle on se badigeonne les mains, toutes les fois où on a été en contact avec les malades ou qu’on passe d’un malade à un autre», a-t-il insisté.

Ce spécialiste en maladies infectieuses et tropicales a prévenu qu’une fois que le malade attrape une infection lors de son séjour en milieu hospitalier, la maladie pour laquelle il était soigné au départ peut résister, même en cas d’un bon traitement.

D’où, toutes les dispositions doivent être prises en amont.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !