Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Lubumbashi : démarrage de la campagne de réparation des fistules - 07/11/2013 - Radio Okapi - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le gouvernement provincial du Katanga, en partenariat avec le Fonds de nations unies pour la population (FNUAP), a lancé mercredi 6 novembre à Lubumbashi la campagne de réparation des fistules. Cette opération concerne cinq cents femmes issues de plusieurs coins de la province. Jusqu’à présent environ deux cent cinquante femmes souffrant des fistules sont déjà identifiées à travers les cinq districts sanitaires sur les six ciblés.

L’objectif de la campagne consiste à éliminer cette pathologie dans la province. Pour y parvenir, les organisateurs affirment avoir déjà récolté 300.000 dollars américains.

Le docteur Maya Salanga, chef du bureau FNUAP au Katanga insiste sur la sensibilisation :

«Pour atteindre l’objectif « zéro fistule au Katanga », il y a toute une stratégie : par rapport à la prévention – parce que souvent les femmes accouchent à domicile – il faut sensibiliser la population sur la nécessité d’accoucher devant un personnel qualifié et dans une structure médicale pour que la femme accouche dans des très bonne conditions.»

Un autre volet de sensibilisation tient à la planification familiale. «Utilisez les méthodes de planification familiale, ce qu’on appelle ‘la naissance désirable », lance-t-il.

Par ailleurs, les parents n’ont pas de moyens pour scolariser leurs filles, selon la même source. Cette situation expose ces filles au mariage précoce, qui est l’un des facteurs d’apparition des fistules.

«Nous demandons au gouvernement de pouvoir accélérer ce programme de scolarité gratuite qu’on a déjà commencé, pour qu’il puisse atteindre les villages, où le problème [de déperdition scolaire] est criant», indique le docteur Maya.

Cette opération survient plus d’un mois après l’intervention des médecins de la Fondation Panzi du Sud-Kivu à Pweto. Sur place, une trentaine de femmes fistuleuses avaient été opérées.

A l’occasion de la célébration de la journée internationale de lutte contre la fistule obstétricale, la coordonnatrice du Fond des Nations unies pour la population au Katanga avait indiqué jeudi 23 mai dernier que cette province enregistrait chaque année plus de 5 500 femmes souffrant de fistules, selon les estimations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !