Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Avril 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars/Avril 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

OMD 4 et 5 : les partenaires de santé s’engagent à aider la RDC à accélérer son élan - 11/02/2014 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La RDC qui a pris un nouvel élan dans la réduction de la mortalité maternelle et infantile est prête à travailler avec les partenaires pour améliorer les indicateurs en ce qui concerne la santé de la mère et de l’enfant. Ces assurances ont été données par le ministre de la Santé publique, Dr Félix Kabange, lors du point de presse qu’il a animé le vendredi 7 février 2014.

C’était conjointement avec deux membres de la délégation de la mission du consortium des Nations unies pour la lutte contre la mortalité maternelle et infantile (H4) qui a séjourné pendant une semaine en RDC. Il s’agit de l’administrateur assistant du Bureau global Health de l’USAID, Ariel Pablo Mendez, et du conseiller principal du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), Luc Bernis.

Cette conférence de presse fait suite à la restitution des conclusions et recommandations formulées par la délégation des partenaires à l’issue de leur mission en RDC. Pour le ministre de la Santé publique, la visite des partenaires est d’une grande importance pour le pays qui peaufine des stratégies pour relever les défis relatifs à l’atteinte des OMD4 et 5, la réduction de la mortalité maternelle et infantile par rapport à l’agenda post-2015.

En effet, a-t-il souligné, bien que le pays ne sera pas au rendez-vous de l’échéance 2015 pour ces deux OMD, le gouvernement de la République a mis en place des stratégies nécessaires et efficaces afin d’arriver à l’échéance 2035. Il est question de renforcer le système sanitaire, le cadre pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et infantile (CAO) qui visent à sauver, d’ici 2015, environ 490 000 enfants de moins de 5 ans et 7 900 femmes enceintes ainsi que le projet de réhabilitation et d’équipement des structures sanitaires (PESS), et bien d’autres actions.

Assurances

La mission H4 est venue en RDC où elle séjournée pendant une semaine pour palper du doigt des efforts déployés dans le cadre de la lutte contre la mortalité maternelle et infantile et voir dans quelle mesure aider pour accélérer cette lutte.

Tout en saluant les efforts fournis après les avoir vécus de visu, la délégation des partenaires a, à l’issue de sa mission, conclu qu’il faut agir urgemment pour cette accélération. Elle a promis de se baser sur toutes les stratégies du gouvernement et, particulièrement, sur le CAO afin d’optimiser les valeurs ajoutées de chaque partenaire. Tout cela doit se faire dans une approche basée sur des stratégies de paquet d’intervention très efficace qui repose sur la mise à la disposition des formations sanitaires et des communautés des kits familiaux ; les interventions complémentaires afin de réduire les barrières financières et introduire un financement innovant.

La délégation a, en outre, opté pour le développement et la gestion des ressources humaines, le renforcement de la redevabilité à tous les niveaux et un mécanisme d’approvisionnement et de distribution des médicaments, consommables et équipements harmonisés.

Aussi la délégation a-t-elle rassuré la RDC de son assistance technique nécessaire pour que l’atteinte de la CAO soit réalisée.

Réconforté par ces conclusions et recommandations, le ministre de la Santé publique a rassuré les membres de la délégation de la mise en place d’un comité de suivi qui aura pour mission de concrétiser le chronogramme d’actions prioritaires établi par la mission ainsi que toutes les actions relatives à l’agenda post-2015.

Dr Félix Kabange a également recommandé à la mission d’être l’interface de la RDC pour un lobbying afin qu’elle puisse poser d’ici 2015 un pas de géant dans l’atteinte des OMD4 et 5. A titre de rappel, le consortium H4+ a pour but de travailler avec l’ensemble des pays partenaires où les mortalités maternelle et infantile sont élevées pour faire en sorte qu’elles soient réduites. Il est composé de l’UNFPA, UNICEF, OMS, ONUSIDA, ONUFEMMES, de la Banque mondiale ainsi que des partenaires bilatéraux dont l’USAID.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !