Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Augmentation des cas de rougeole à Uvira - 08/03/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Quinze nouveaux cas ont été enregistrés mardi dernier à l’hôpital général de référence d’Uvira. La moyenne est de 30 nouveaux cas par semaine dans la zone de santé. Les autorités sanitaires locales préconisent une forte sensibilisation des femmes dans le respect du calendrier vaccinal de leurs enfants, rapporte radiookapi.net. A l’hôpital général de référence d’Uvira, les infirmiers semblent débordés. Chaque jour, en moyenne 10 à 15 cas sont enregistrés à la pédiatrie. 2 à 3 cas de décès ont été enregistrés au mois de février.

Ces cas de décès seraient dus au retard qu’accusent les mamans à emmener leurs enfants malades de la rougeole aux structures sanitaires, selon le médecin directeur de cet hôpital, le docteur Kanyonyo. « La plupart du temps, ces cas nous arrivent déjà à l’état grave, les enfants malades sont souvent amenés dans les cellules de prières au lieu qu’ils soient référés à l’hôpital. Ce qui rend difficile leur prise en charge. Dès lors que la maman constate la fièvre, la toux, le rhume et les yeux de l’enfant rougir, elle doit directement amener l’enfant à l’hôpital, car ces signes précurseurs peuvent indiquer qu’il a la rougeole ».

La même inquiétude est partagée par la zone de santé d’Uvira. D’après le dernier rapport annuel, le taux de couverture de vaccin antirougeoleux était à 66% sur 85%. Un taux que la zone de santé considère très faible, alors qu’elle est suffisamment approvisionnée en intrants de vaccination.
La zone de santé préconise une lutte multisectorielle. Celle-ci devra impliquer toutes les couches sociales pour essayer de rattraper certains enfants qui n’avaient pas été vaccinés.

Par Hilaire kayembe

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !