Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le paludisme sévit à Goma dans le Nord-Kivu avec plus d’un demi millier de cas enregistrés en 2005 - 20/01/2006 - Digitalcongo.net - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La ville de Goma au Nord-Kivu n’échappe pas au fléau du paludisme affectant la Rdc en dépit des produits antipaludéens régulièrement proposés à la population. Pour la seule année 2005 il y a été enregistré plus de 572.000 cas de malades attaqués par cette maladie.

En Rdc, le paludisme demeure jusqu’à preuve du contraire un problème de santé publique. Malgré l’existence de nombreux produits antipaludéens, le paludisme ou la malaria continue à faire des victimes surtout parmi les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes.

Selon une dépêche de la Monuc, il ressort qu’en 2005, plus de 572.000 cas de paludisme ont été enregistres à Goma au Nord-Kivu. Et dans ce coin du pays le paludisme est l’une des principales causes de décès. D’après les informations fournies par l’inspection provinciale de la santé, au premier semestre 2005, le paludisme a occupé la première place des décès avec 36% des consultations médicales et 22% des décès. Après le paludisme, viennent la diarrhée sang ante avec plus de 6.600 cas enregistrés et le choléra avec plus de 4.600 cas.

En ce qui concerne le sida, le Dr. Gaby Lumangamamoa, responsable du système d’information de l’inspection provinciale de la santé basée à Goma a soutenu que le Vih/sida représente 8% du profil de mortalité de la province.
Ce qui sous-entend que 8% des personnes qui meurent de maladies et qui sont répertoriées dans les centres de santé du Nord-Kivu meurt en réalité du sida. Il faut cependant noter que certaines avancées ont été réalisées dans le domaine de la santé telle qu’une bonne couverture vaccinale.
L’appui de l’Union européenne a permis de restaurer la crédibilité de l’inspection provinciale de la santé en la dotant de moyens plus importants pour la supervision des structures de santé.

Toutefois, des efforts doivent être multiplies pour relever le niveau sanitaire au Nord-Kivu car les professionnels de santé continuent à être butés à deux préoccupations majeures à savoir le paiement de leurs salaires et la vétusté des matériels.

B.L.T.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !