Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Mai 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars/Avril 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Aboro doté d’un tout premier centre de santé - 19/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Ce centre de santé a été inauguré jeudi dans la collectivité de Ndo Okebo, à Aboro, en territoire de Djugu. Il va desservir plus de 10.000 retournés de la région. Toutefois, le centre manque de médicaments et de personnel soignant qualifié dans cette zone particulièrement ravagée par la guerre. Ainsi, les portes du centre restent fermées pour l’instant, rapporte raadiookapi.net. Le centre de santé a été construit et équipé par le PNUD/COMERC pour un coût de 25 000 $US. Il est le tout premier bâtiment en matériaux durables dans cette collectivité.

Lire l'article


L’OMS recommande la prévention des maladies respiratoires chroniques - 20/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Les affections respiratoires chroniques sont des maladies des voies respiratoires et autres structures pulmonaires. Parmi les plus courantes, on peut citer l’asthme, les broncho-pneumopathies chroniques obstructives, les allergies respiratoires, les pneumopathies professionnelles et l’hypertension artérielle pulmonaire. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les principaux facteurs de risque des maladies respiratoires chroniques évitables sont entre autres : le tabagisme, la pollution de l’air à l’intérieur des locaux, la pollution atmosphérique, les allergènes, l’exposition à des risques professionnels tels que des poussières ou produits chimiques.

Lire l'article


Des vérités essentielles sur la santé de l’enfant - 20/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Près de dix millions d’enfants de moins de cinq ans meurent chaque année. C’est plus d’un millier par heure. Presque tous ces enfants pourraient survivre et se développer s’ils avaient accès à des interventions simples et abordables. La perte d’un enfant est une tragédie – une souffrance pour les familles et un gaspillage de potentiel humain. L’OMS améliore la santé de l’enfant en aidant les pays à offrir des soins intégrés et efficaces à la mère pour mener une grossesse en bonne santé, à l’enfant afin qu’il naisse dans de bonnes conditions et bénéficie de soins jusqu’à l’âge de cinq ans. L’investissement en faveur des systèmes de santé est déterminant pour fournir ces soins essentiels.

Lire l'article


Equateur : Les enfants seront vaccinés contre la poliomyélite malgré l’incendie - 21/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Malgré l’incendie qu’a connu le dépôt de la coordination provinciale du programme élargi de vaccination, PEV, les enfants de Mbandaka seront vaccinés contre la polio du 22 novembre au 24 novembre prochain, a rassuré le représentant du ministre de la Santé publique du gouvernement, en mission d’évaluation au chef-lieu de l’Equateur, rapporte radiookapi.net. Peu après son arrivée à Mbandaka, cette délégation a rencontré les autorités sanitaires pour discuter de l’état d’avancement des préparatifs de la campagne de vaccination contre la poliomyélite. José Banzonzo, chef de cette délégation explique : « nous sommes venu avec une quantité de vaccins, la commission technique et la commission logistique avaient présenté un état d’avancement des préparatifs, il y a encore quelques besoins qui sont restés à combler.

Lire l'article


Katanga : Transfusion sanguine, plus que 30 unités de sang en stock - 21/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

L’unique centre de transfusion sanguine de Lubumbashi ne dispose que de 30 unités de sang en stock à jour. Cette banque de sang qui est la deuxième en RDC après celle de Kinshasa, connaît de sérieuses difficultés d’approvisionnement. Selon docteur Josiane Mwimbi, intérimaire de ce centre, cette difficulté est consécutive au nombre réduit de donneurs bénévoles. Conséquence, le centre ne parvient pas à faire face à la forte demande, rapporte radiookapi.net. Elle appelle les ONG partenaires, à mener plus de sensibilisation sur le don bénévole de sang. Docteur Josianne Mwimbi : « Jusque-là, il n’y a aucune entreprise ou une structure qui fabrique du sang. C’est pourquoi, le seul endroit où on peut se procurer du sang c’est chez des êtres humains.

Lire l'article


Ebola complètement maîtrisé - 21/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

L’épidémie d’Ebola qui a sévi dans la zone de santé de Mweka dans le Kasaï Occidental est complètement maîtrisée. Déclaration du ministre de la santé, lundi, au cours d’une cérémonie organisée au bureau de représentation de l’OMS à Kinshasa. Des 264 cas déclarés suspects, probables ou confirmés, il y a eu 187 décès entre avril et octobre 2007. En tout 26 cas d’Ebola parmi lesquels 21 décès ont été confirmés par les laboratoires. Le budget total de la campagne de riposte remonte à environ 10 millions de dollars, note radiookapi.net.

Lire l'article


L’allaitement maternel sauve la vie de plusieurs enfants - 15/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Allaiter le bébé les premières minutes le protégerait contre plusieurs maladies. Le ministère de la Santé, à travers son programme national de nutrition (Pronanut), et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) veut attirer l’attention de la population sur les bienfaits de cet aliment de base. C’est au cours de la cérémonie du lancement de la semaine d’allaitement maternel, hier mercredi 14 novembre 2007 dans la salle de conférences du lycée de Kingasani, que le ministère de la Santé et l’Unicef ont interpellé une fois de plus les parents sur l’importance de l’allaitement maternel. Le choix porté sur la commune de Kimbanseke, en ce qui concerne la célébration de cette journée d’allaitement, a souligné le bourgmestre de cette commune, témoigne de l’intérêt du gouvernement à informer la population de sa juridiction.

Lire l'article


Les drépanocytaires sollicitent l’appui du gouvernement - 15/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

La journée mondiale de la drépanocytose ou anémie SS célébrée le mercredi 14 novembre 2007 a été placée sous le thème « la sécurité transfusionnelle, une arme efficace pour épargner les sicklanémiques de la contamination du VIH/Sida ». A cet effet, le président de l’association action des volontaires pour l’éducation, la santé, le travail et l’assistance (AVESTA), Veritas M’Putu a, dans un communiqué de presse, lancé un appel à toutes les personnes de bonne volonté et au gouvernement congolais afin de s’investir dans la lutte contre la drépanocytose. Selon ce communiqué, par les maladies qui terrassent le peuple désarmé de la RDC, il y a, en bonne place la drépanocytose. Sa prévalence et sa morbidité sont des plus importantes parce qu’elle concerne plus de 30% de la population estimé à plus ou moins 60.000 millions d’habitants, soit 5% de malades proprement dits et 25% de porteurs du trait ou transmetteurs de la maladie.

Lire l'article


De plus en plus d’enfants touchés par le diabète - 15/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

L’épidémie annoncée de diabète, qui touche quelque 250 millions de personnes dans le monde, n’épargne pas les plus jeunes, soulignent les experts à l’occasion de la Journée mondiale du diabète, mercredi, consacrée cette année à l’enfant et l’adolescent. Une dépêche de l’AFP indique que toutes les 5 secondes, une personne développe la maladie et quelque 380 millions d’individus risquent d’être concernés d’ici 2025, selon la Fédération Internationale du Diabète (FID). Cette expansion mondiale inquiétante s’accompagne d’une progression non moins alarmante de la maladie chez les jeunes. Chaque année 70.000 enfants de moins de 15 ans développent un diabète de type 1, dont la fréquence augmente d’environ 3% par an.

Lire l'article


Un candidat-vaccin contre le paludisme à l’Institut Pasteur - 15/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Après le laboratoire GSK le mois dernier, c’est au tour de l’Institut Pasteur d’annoncer la mise au point d’un candidat-vaccin « qui a largement prouvé, conceptuellement, son intérêt », rapporte le magazine Destination santé. Le magazine indique que ce vaccin a pour nom de code MSP3 et que si les essais en cours se révèlent concluants, ce serait une excellente nouvelle pour les 2 milliards de personnes menacées par ce fléau dans le monde. On souligne également que le travail a été mené par le laboratoire de Parasitologie bio-médicale de l’Institut Pasteur, en collaboration avec Sanofi Pasteur, l’Institut pour la Recherche et le Développement (IRD) et l’Institut Pasteur de Dakar au Sénégal.

Lire l'article


Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !