Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juin 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Kikwit : 2 ou 3 malades par lit à hôpital général - 13/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Risque de propagation des maladies contagieuses à l’hôpital général de référence de Kikwit 2. Et pour cause. La proximité de malades dans le dit hôpital. 2 ou 3 malades sont admis sur un même lit. Le médecin directeur de cet hôpital lance un SOS à toute personne de bonne volonté pour leur venir en aide, rapporte radiookapi.net. Selon le médecin directeur, Paulin Kiyankay, la capacité d’accueil est de 60 lits, soit 60 malades, on en compte aujourd’hui 100 malades internés chacun avec son cas. Selon lui, deux ou trois pavillons seraient additifs pour faire face à ce débordement, surtout qu’il traite des maladies telles que la tuberculose, la méningite et autres.

Lire l'article


Lutte contre le paludisme : La Banque mondiale vient en appui à la stratégie du gouvernement - 13/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Le ministre de la Santé, Victor Makwenge Kapui, a présidé, hier lundi 12 novembre la cérémonie de signature du contrat de fourniture de la moustiquaire imprégnée d’insecticide de longue durée entre le Projet d’appui à la réhabilitation du secteur de la santé (PARSS) et le groupe Sumitomo corporation du Japon. Cadre choisi : la salle Dr Ngwete de la cinquième direction du ministère de la Santé. Aux termes de ce contrat financé par la Banque mondiale, ce groupe va fournir à la République démocratique du Congo 2.990.000 moustiquaires imprégnées d’insecticide de longue durée.

Lire l'article


Un centre de santé confié à la paroisse Divin maître de Masina - 14/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

La paroisse Divin maître dans la commune de Masina est dotée depuis dimanche dernier, d’un centre de santé. Ce centre, oeuvre des soeurs oblates de l’Assomption, appuyées par le bureau diocésain des oeuvres missionnaires (BDOM), a reçu une bénédiction de Mgr Dominique Bulamatari, évêque auxiliaire de la région apostolique catholique «Kin-Est». Au cours de son homolie, note l’Agence congolaise de presse (ACP), il a indiqué que bénir ce centre, c’est reconnaître un don de Dieu dans son quartier et dans sa paroisse.

Lire l'article


Appui de l’UNFPA au ministère de la Santé : Révision du plan national de sécurisation des produits de santé de la reproduction - 06/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Le centre catholique Nganda a abrité du 30 octobre au 02 novembre 2007, les travaux de l’atelier de la révision du plan national de sécurisation des produits de santé de la reproduction (SR). Ces travaux ont servi de cadre à l’aboutissement d’un consensus sur les priorités, les objectifs, les stratégies et les activités dans ce domaine ainsi qu’à l’adoption d’un plan stratégique révisé de sécurisation des produits SR et son plan de mise en œuvre. Pour une bonne application de ces acquis, plusieurs recommandations ont été formulées à l’endroit du Parlement, du gouvernement et des partenaires. L’atelier organisé par le Programme national de santé de la reproduction (PNSR) avec l’appui de l’UNFPA, a servi de cadre à la recherche des réponses aux faiblesses relevées lors de l’analyse situationnelle en matière de sécurisation des produits SR faites dans cinq provinces de la RDC.

Lire l'article


Contraception : Les stérilets sourient de plus en plus à l’Afrique - 06/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Depuis le lancement fin 2006 du programme Mona Lisa Afrique, 3 500 dispositifs intra-utérin (DIU) ont été adressés au Niger et au Sénégal. Cette initiative du laboratoire HRA Pharma et de l’ONG Equilibres et population s’appuie en partie sur les dons des Françaises. Selon le magazine Destination santé, Outre la mise à disposition d’un contraceptif à longue durée d’action, sûr et efficace, un programme de formation de professionnels de santé a été mis en place.

Lire l'article


Maniema : S.O.S pour la zone de santé de Kunda - 06/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

La zone de santé de Kunda, en territoire de Kasongo dans le Maniema, est confrontée à plusieurs difficultés d’ordre technique, logistique et de gestion du personnel. Déclaration du médecin chef de zone de santé à radiookapi.net. Selon ce médecin, le nombre élevé de décès à l’accouchement est l’une des conséquences de cette situation. Le docteur Pascal Kemaina Kiakipaka affirme que sa zone de santé a déjà enregistré 10 cas de décès à l’accouchement depuis le début de cette année. Il y a aussi, poursuit-il, l’absence de prise en charge du personnel médical.

Lire l'article


Des progrès enregistrés dans la lutte contre le paludisme - 03/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Le paludisme continue à faire des décès en Afrique subsaharienne. Une situation qui inquiète. Heureusement, rapporte un document du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) publié le mois dernier, cette partie du continent africain enregistre des progrès dans la lutte contre la pandémie grâce à plusieurs techniques utilisées, notamment le recours à la moustiquaire imprégnée d’insecticide. Le paludisme, communément appelé la malaria en RDC, est l’une des causes de mortalité. En Afrique subsaharienne, cette maladie tue chaque année au moins 800 000 enfants âgés de moins de cinq ans. Ann M. Veneman, directrice générale de l’Unicef l’a souligné dans son rapport, ajoutant que la lutte contre cette pandémie joue un rôle crucial pour la santé de l’enfant et le développement économique dans les pays affectés.

Lire l'article


Nouvelles normes internationales sur la santé de l’enfant et du jeune - 01/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

L’OMS a publié le 27 octobre 2007 la première classification internationale reconnue pour évaluer la santé des enfants et des jeunes en fonction de leur stade de développement et du milieu dans lequel ils vivent. Selon un communiqué de presse de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé pour les enfants et les jeunes confirme l’importance de décrire précisément l’état sanitaire des enfants à l’aide d’une méthodologie qui est depuis longtemps la norme pour les adultes. Plaçant les enfants et les jeunes dans le continu de leur environnement et de leur développement, cette classification applique des codes à des centaines de fonctions et de structures organiques, aux activités, à la participation et à divers facteurs environnementaux qui limitent les jeunes ou leur permettent de fonctionner dans toute une gamme d’activités de la vie quotidienne.

Lire l'article


Province Orientale : Rupture de stock de sang à Kisangani - 02/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

On signale une rupture de stock de sang à Kisangani, chef-lieu de la Province Orientale. Selon le responsable du Programme national de transfusion sanguine (PNTS), Dr Robert Kabemba, il ne reste plus que soixante poches de sang pour des interventions urgentes. Le Dr Kabemba craint donc une nouvelle pénurie de sang au chef-lieu de province et ses environs. L’information, qui vient de Radio Okapi, est relayée par l’Agence presse associée (APA). Selon cette Radio onusienne, la rupture du stock de sang est à la base du dysfonctionnement de plusieurs établissements médicaux et des centres de transfusion sanguine, à l’instar de «Gracia», une fondation spécialisée dans le traitement des anémies SS. A en croire son gestionnaire, Eugène Labama, la carence du sang propre pour la transfusion a provoqué une augmentation des décès dans cette formation médicale.

Lire l'article


Nord-Kivu : 80 enfants meurent à Mweso de rougeole - 31/10/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Les conséquences des affrontements entre les FARDC et les insurgés fidèles à Laurent Nkunda sur les populations plus de 80 enfants sont morts de rougeole dans les zones de santé de Mwesso et Birambizo en territoire de Masisi. Selon le bureau de coordination des affaires humanitaires, Ocha, au Nord-Kivu, cette situation est la conséquence de l’inaccessibilité dans cette zone, suite à l’insécurité rapporte radiookapi.net. Pour le responsable de Ocha au Nord- Kivu, Patrick Lavandhomme, les humanitaires et la Monuc étudient actuellement des possibilités pour acheminer une assistance en médicament. « La deuxième grande problématique aujourd’hui c’est l’épidémie de rougeole qui se vit dans les zones de santé de Mwesso et Birambizo, on a très difficile a pouvoir commencer les campagnes de vaccination, il faut savoir qu’au niveau de l’hôpital de Pinga dans la zone de santé de Mweso sur les deux derniers mois il y a eu plus de 80 enfants qui sont morts de rougeole.

Lire l'article


Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !