Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Les essais du vaccin antipaludéen « Mosquirix » concluants - 05/12/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Une étude publiée dernièrement dans la revue scientifique britannique « The Larcett » relève que les antipaludéens « mosquirix » fabriqués par une firme pharmaceutique multinationale sont encourageants. Jeune Afrique, l’hebdomadaire international indépendant repris par l’ACP a annoncé cette nouvelle tout en précisant que, testé aux 14 enfants mozambicains âgés de moins de 11 ans, à raison de3 injections, le vaccin s’est révélé efficace dans 65% des cas. Les recherches menées par l’équipe du Dr Pedro Alonso (Barcelone/Espagne) ont été financées à hauteur de 100 millions de dollars américains. La Fondation Bill et Melinda Gates, poursuit l’hebdomadaire, signale qu’aucune information sur sa date de commercialisation ni sur son prix de lancement n’a encore été communiquée. 3000 enfants africains meurent chaque jour du paludisme, rappelle-t-on.

Lire l'article


La CNPR en campagne contre le VIH/Sida - 29/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

La commission nationale de prévention routière apporte son soutien moral à la lutte contre le VIH/Sida que mène «l’ambassadeur Stop Sida», Didier Kabeya Shikika, à travers la campagne «le Sida ne passera pas par la route». Selon ce dernier, cette campagne sur le Sida, dont la première édition a eu lieu il y a quatre ans, se déroulera sur l’ensemble du territoire national. La deuxième édition sera lancée dans les prochains jours et partira de Kinshasa et Lubumbashi où seront distribués gratuitement 200.000 autocollants, portant un message anti-Sida et destinés aux usagers de la route (chauffeurs, convoyeurs et passagers). Pour le président du comité organisateur de la campagne, le but visé est de prévenir près de 70% de la population congolaise utilisant le véhicule comme moyen de déplacement, face au VIH/Sida.

Lire l'article


5% alloués à la santé : La vie des Congolais hypothéquée - 30/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Le projet de budget de l’Etat pour l’exercice 2008 alloue 5% au secteur sanitaire. Un pourcentage est loin de faire face aux multiples problèmes qui se posent dans ce domaine important de la vie nationale. La majoration d’une telle enveloppe est plus qu’indispensable. Faute de quoi, l’avenir de la population risquerait d’être hypothéqué. Le projet de budget de l’Etat pour l’exercice 2008 a suscité un débat houleux à l’Assemblée nationale. Son enveloppe globale est estimée à 1.669.472.214.515 francs congolais, soit 3.338.944.429 dollars américains. Au cours du débat général sur cet outil de pilotage de la politique économique et financière du gouvernement, certains députés l’ont taxé de réaliste. Ce qui n’est pas l’avis des autres qui estiment que le projet budgétaire est de loin insignifiant par rapport aux défis à relever.

Lire l'article


Après la grève des infirmiers, les médecins menacent de débrayer - 30/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Les infirmiers et autres professionnels de santé observent encore leur mot d’ordre de grève. Qui va totaliser ce vendredi 30 novembre exactement sept jours. Les médecins restés seuls dans les hôpitaux publics, en compagnie des médecins stagiaires, menacent de débrayer. Si ces derniers mettaient à exécution leur menace, il y a gros à parier que l’on vivrait des jours sombres dans les formations hospitalières en République démocratique du Congo. Les hôpitaux publics se vident petit à petit. Les quelques malades qui y restent encore s’inquiètent et le désespoir gagne les esprits. Les médecins, aidés par des stagiaires, outre leur tâche, exécutent celle dévolue aux autres, les infirmiers notamment. On craint qu’ils ne puissent tenir le coup pendant longtemps.

Lire l'article


Marche contre l’inégal accès au traitement antirétroviral en RDC - 30/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Les personnes vivant avec le VIH/Sida (PVVIH), les Organisations non gouvernementales de prise en charge, à savoir : Fondation Femme plus, Amo-Congo, Vorsi-Congo, les plates-formes de lutte contre le Sida, notamment UCOP +, Forum Sida et la Société civile Sida organisent, ce vendredi 30 novembre 2007 sous le coup de 9 heures, une marche pacifique pour marquer le démarrage de la « Campagne nationale contre l’inégalité de l’accès au traitement antirétroviral (ARV) en RDC ». L’annonce de cette marche a été faite hier jeudi dernier au cours d’un point de presse animé par le comité organisateur de ce mouvement coordonné par les ONG Vorsi-Congo, Fondation Femme plus et Amo-Congo.

Lire l'article


5 millions de femmes hospitalisées des suites d’un avortement - 27/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Faute d’avoir commencé par là, la majorité des avortements se terminent à l’hôpital, indique le magazine dépêche santé. Chaque année dans le monde, 5 millions de femmes sont hospitalisées à la suite d’un avortement non-médicalisé. Et donc réalisé dans de mauvaises conditions sanitaires. Le Dr Susheela Singh de New York, a mené son étude dans 13 pays d’Asie, d’Afrique, d’Amérique latine et des Caraïbes. Un choix qui ne doit rien au hasard. Car souligne-t-elle, quasiment tous les avortements non-médicalisés se produisent dans des pays en développement. Résultat, les taux d’hospitalisation pour IVG varient de 3 pour 1000 au Bangladesh à 15 pour 1000 dans des pays comme l’Egypte et l’Ouganda, aux infrastructures plus développées.

Lire l'article


La malnutrition infantile dans les communes périphériques - 27/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

De nombreux enfants vivants dans les communes périphériques de la capitale de la République démocratique du Congo, (Kimbanseke, Masina souffrent de la malnutrition, qui est l’une des principales causes des décès d’enfants de moins de 5 ans. Dans le but d’améliorer leur état de santé, l’Unicef apporte son appui nutritionnel aux différents centres pédiatriques disséminés dans la capitale. C’est le cas du centre Elikya qui reçoit régulièrement du lait, du sucre et autres produits. Mais, selon le médecin traitant de ce centre, cette assistance paraît insuffisante vu le nombre croissant d’enfants malnutris, note radiookapi.net. Outre les enfants, il faut signaler aussi, les jeunes filles dont l’âge varie entre 13 et 16 ans qui attendent famille sans être mariées et souvent abandonnées par leurs parents. L’action menée par l’Unicef ne peut être qu’encouragée dans la mesure où elle soulage tant soit peu une multitude d’enfants surtout ceux résidant dans les quartiers difficilement accessibles. Aux ONG et autres regroupements à vocation philanthropiques d’entrer dans la danse afin de venir en aide à ces enfants.

Lire l'article


Choléra : 14 cas dont 3 décès en 5 jours à Mongwalu - 28/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

C’est le bilan dressé par le médecin chef de zone de santé de cette cité minière située à environ 90 kilomètres au nord de Bunia. Selon ce médecin, cette épidémie est due au manque d’eau potable et aux difficultés d’assainissement du milieu, rapporte radiookapi.net. Le docteur Justin Bahati décrit les signes cliniques que présentent les malades : «J’ai parlé de diarrhée liquide abondante et d’apparition brutale, avec vomissement abondant suivi dans les 15 à 30 minutes d’une déshydratation profonde et qui, s’il n’y a pas de prise en charge, amène à la mort.

Lire l'article


Création d’un comité régional de la SADC pour le VIH/Sida - 28/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Le forum des parlementaires de la communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) a formulé le vœu de voir la création d’un comité régional chargé de lutter contre le VIH/Sida dans les régions situées à la frontière entre l’Angola et la Namibie. Ils ont indiqué que la création d’un tel comité permettra d’endiguer la propagation de l’épidémie dans cette zone frontalière. Et le chef de l’équipe d’inspection de la SADC d’ajouter que cela permettrait d’obtenir de meilleurs résultats dans la lutte contre cette maladie entre l’Angola et la Namibie. Pour la Namibie, cela renforcera les activités conjointes de lutte contre l’épidémie particulièrement dans les zones frontalières. A noter que les travaux du comité concernent, par ailleurs, le nord de la Namibie et le sud de l’Angola. Les parlementaires de la SADC se sont rendus, pendant leur inspection de Cunene, à Namacunde et à Onepolo où vivent plus de 2.600 personnes atteintes par le VIH/Sida dont 630 orphelins.

Lire l'article


Epidémie de rage : 41 victimes dont 3 morts à Mbanza-Ngungu - 26/11/2007 - Le potentiel - Congo-Kinshasa

Depuis 3 mois, chiens, chats et singes sèment la terreur à Mbanza-Ngungu, une cité située à 215 kilomètres de Matadi dans la province du Bas-Congo. Ces bêtes ont mordu 41 personnes dont 3 décès. La zone de santé de Mbanza-Ngungu manque de vaccins antirabiques pour la prise en charge des victimes, selon la Société civile, rapporte radiookapi.net. Le dernier cas remonte au week-end dernier. Un chien a mordu un homme. Ce dernier se trouve à l’hôpital. Selon Val Massamba, membre de la Société civile de la cité de Mbanza-Ngungu, parmi les 41 victimes, 36 ont été mordues par un chien, 3 par un chat et 2 autres par un singe. Trois morts sont déjà enregistrés.

Lire l'article


Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !