Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Semaine mondiale de l’allaitement maternel : seul 37% d’enfants congolais bénéficient d’un allaitement adéquat - 28/10/2010 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le taux de l’allaitement maternel se situe à un niveau encore faible en RD Congo, soit 37%, selon l’enquête MICS4, bénéficient d’un allaitement recommandé. La Semaine mondiale de l’allaitement maternel, édition 2010, s’est ouverte le mercredi 20 octobre. C’est le salon rouge du ministère des Affaires étrangères qui a servi de cadre au lancement de cette semaine à Kinshasa. Thème choisi : « Nouvelles initiatives et vision actuelle du ministère de la santé publique pour une mise œuvre accélérée ».

Cette semaine va se consacrer à la commémoration du vingtième anniversaire de l’initiative des hôpitaux amis des bébés. La première stratégie adoptée par la communauté internationale depuis 1990 pour protéger, soutenir et promouvoir l’allaitement maternel à partir des hôpitaux et maternités.

Le ministre de la Santé publique, Makwenge Kaput, a, dans son mot de circonstance, indiqué que l’initiative des hôpitaux amis des bébés (IHAB) avait été présentée au monde par l’OMS et l’UNICEF en 1990 dans le but de promouvoir, protéger et soutenir l’allaitement maternel. Elle présuppose que c’est dans les hôpitaux que la naissance de tout être humain se prépare et a lieu. Par conséquent, le centre hospitalier constitue le lieu privilégié où doit débuter l’initiative de la mère à une pratique adéquate de l’allaitement maternel. Le ministre a ensuite précisé que les vingt ans de l’allaitement maternel coïncident avec le dixième anniversaire de la mise en œuvre de l’IHAB en RD Congo. Ce qui offre une opportunité de faire une autocritique sur l’apport exact de cette stratégie dans la mission assignée au ministère de la Santé publique. Mission qui exige l’amélioration des conditions de vie de la population et la réduction non seulement de la morbidité, mais aussi de la mortalité.

En plus, a-t-il poursuivi, l’initiative des hôpitaux, telle que mise en œuvre en RDC, ne joue guère un rôle significatif dans la promotion, la protection et le soutien de l’allaitement maternel. Le taux de l’allaitement maternel se situe à un niveau encore faible. Soit 37 %, selon l’enquête MICS4 que le gouvernement vient de réaliser en collaboration avec l’Unicef.

Cette agence du système des Nations unies a, pour sa part, souligné que l’institution de cette semaine à l’échelle mondiale offre une occasion de sensibiliser davantage les populations à la nécessité d’adopter des pratiques optimales d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant. En l’occurrence l’initiative précoce à l’allaitement maternel exclusif jusqu’à l’âge de six mois. Car, elle contribue à la réduction de près de 20 % de la mortalité néonatale. Cet allaitement maternel exclusif jusqu’à l’âge de six mois appliqué à large échelle permet aussi une réduction de 13 % de la mortalité. Ainsi, pour l’Unicef, il est estimé que l’application des pratiques optimales d’alimentation du nourrisson et jeune enfant peut contribuer à sauver plus de 300.000 vies dans la région de l’Afrique de l’Ouest et du centre. Seulement 48 % des nouveaux-nés sont mis au sein dans les minutes qui suivent la naissance et 37 % des enfants de moins de six mois sont exclusivement allaités. Ce qui signifie qu’environ 800.000 enfants de la même tranche sont non exclusivement allaités, et donc courent un risque accru de mortalité.

Par ailleurs, cette structure des Nations unies plaide pour l’instauration des volets communautaires à travers la mise en place des réseaux communautaires actifs de soutien et promotion de l’allaitement maternel.

YK

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !