Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

CeFA/ Monkole : Lutte contre l’anémie SS - 30/09/2006 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La drépanocytose, communément appelée anémie SS, est une maladie héréditaire sérieusement enracinée en Afrique et dans le monde. Actuellement, les pays africains les plus touchés, s’organisent en vue d’une prise en charge réelle de cette maladie à l’instar du VIH/Sida. En République démocratique du Congo, les initiatives sont prises notamment dans le cadre de la formation, afin de mieux connaître la drépanocytose, la dépister à temps et prendre la personne malade en charge.

L’amphithéâtre du Centre de formation et d’appui sanitaire (CeFA), dans la commune de Mont-Ngafula, a servi de cadre à la formation des membres des associations de lutte contre la drépanocytose (anémie SS) le jeudi 28 septembre 2006. Plus de soixante-dix personnes avaient pris part à cette journée de formation placée sous le thème « Mieux faire connaître la drépanocytose ». C’est le Dr Léon Tshilolo du Centre hospitalier Monkole qui était l’animateur principal, assisté de Alpha Akakesema et Edouard Muteba, tous deux membres de la «Plate-forme d’appui, de formation et de veille dur la drépanocytose (PAFoVed)».

Cette plate-forme d’obédience congolaise vise à prendre en charge les malades drépanocytaires grâce au partenariat avec les pays et organismes étrangers intéressés à cette maladie.
Selon le programme de la formation, les participants ont été sensibilisés par un rappel des notions essentielles sur l’anémie SS, le dépistage néonatal et la prise en charge précoce dans la ville de Kinshasa. Ils ont été invités aussi à savoir parler de la drépanocytose dans leurs associations en faveur des personnes souffrant de cette maladie.
Le dernier volet de la rencontre a porté sur la préparation du troisième congrès international de l’Organisation internationale de lutte contre la drépanocytose. Ces assises auront lieu à Dakar, au Sénégal, du 22 au 24 novembre 2006 sous le thème « La prise en charge de la drépanocytose dans les pays en développement ».

Lors de la séance de clôture de cette journée de formation, Dr Tshilolo a rappelé à ses interlocuteurs que la drépanocytose est une maladie héréditaire, inflammatoire, rhéologique, macro et micro-vasculaires. Elle se manifeste notamment par la rougeur, la tuméfaction et elle est transmise par les parents à leurs enfants. Il a insisté sur le fait que cette maladie est génétique et non maléfique comme d’aucuns prétendent à tord. L’orateur a précisé qu’elle existe surtout chez les bantous, car ils pratiquent le mariage endogène. Son diagnostic est tardif et souvent ignoré. Les porteurs se chiffrent en République démocratique du Congo entre 25 et 30 %. Il a mis l’accent aussi sur le dépistage des enfants à la naissance et invité les associations à aider les couples pour ce dépistage. «Le malade a droit à une vie paisible», a-t-il dit.

Les préparatifs du troisième congrès

Le Docteur Léon Tshilolo a saisi l’occasion pour inviter les associations à se préparer pour leur participation au 3ème congrès à Dakar. Ces assises comprendront des forums scientifique et associatif.

Le congrès va se dérouler sous le patronage de Mme Viviane Wade, présidente d’honneur et épouse du président de la République sénégalaise Abdoulaye Wade. Plusieurs personnalités, dont les ministres de la santé venus du monde entier, ainsi que les épouses des chefs d’Etat africains, sont invités à ces assises.

Par Stéphane Etinga

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !