Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

UNFPA : les membres de l’UEIC informés de la lutte contre la mortalité maternelle - 15/03/2011 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une bonne planification familiale ainsi que la pratique des consultations prénatales restent les seuls moyens pour lutter contre la mortalité maternelle, ont noté les membres de l’UEIC après l’atelier organisé par l’UNFPA. Réunis à leur siège situé dans la commune de Kalamu, à Kinshasa, le vendredi 11 novembre 2011, les membres de l’Union des églises indépendantes du Congo (UEIC) ont été informés du bien-fondé de la réduction de la mortalité maternelle et des avantages de la planification familiale. Ceci, grâce à un atelier organisé par le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA).

Cette sensibilisation rentre dans le cadre du programme fixé par l’Union des églises indépendantes du Congo à travers son programme «vie et espoir». Lequel programme s’occupe de l’encadrement de la femme dans sa maternité ainsi que les droits l’enfant.

Avec ce programme, l’UEIC s’est dit très satisfaite par ce partenariat avec l’UNFPA. Partenariat qui permettra l’atteinte des objectifs qu’elle s’est fixés dans cette lutte contre la mortalité maternelle. Car, le rôle de l’Eglise n’est pas seulement de prêcher l’évangile, mais aussi l’encadrement de la population et plus précisément de la femme qui continue à créer la vie humaine.

Il faut noter que cette activité rentre aussi dans le cadre du mandat fixé par l’UNFPA. Mandat qui veut assurer l’égalité des chances à travers la collecte des données démographiques, la protection de la santé maternelle et la prévention du Vih/Sida ainsi que la promotion du volet lié au Genre.

Mais, quand peut-on parler de la mortalité maternelle ? A cette question, Dr Pierre Shamwol, chef de bureau du programme de la Santé de reproduction, répond : « une mort qui surprend une femme dès les premiers jours de sa grossesse au quarante-deuxième jour après l’accouchement est liée à la mortalité maternelle ». Cependant, ce genre de décès est souvent rare, car les causes sont à quatre-vingt dix pourcent évitables.

A titre d’exemple, une perte abondante de sang constatée chez une femme enceinte peut être évité à travers une transfusion bien entendu après avoir maîtrisé la cause. Les infections, qui constituent aussi une des causes de cette mortalité peuvent être évitées à l’aide d’une thérapie à base d’antibiotiques.

A cette liste s’ajoutent aussi des hypertensions qui ne surviennent que chez une femme enceinte souvent vers le troisième trimestre ainsi que les difficultés d’accouchement rencontrées lorsque le bassin de la mère a des dimensions inférieures à la tête de l’enfant. La maman qui est gardée pendant trop longtemps en observation va développer une fatigue et ne sera plus en mesure de pousser l’enfant. Ceci peut être corrigé quant on s’y prend à temps à travers une césarienne visant à sauver, non seulement la maman, mais aussi l’enfant.

YVES KADIMA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !