Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

L’OMS déconseille l’usage de la quinine dans le traitement du paludisme pour les enfants - 23/04/2011 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

«L’artesunate injectable doit de préférence remplacer la quinine habituellement injectée », c’est là l’essentiel de nouvelles recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans le traitement des enfants atteints de paludisme. Ces recommandations arrivent en marge de la célébration internationale de la journée contre le paludisme. Cette recommandation avait déjà été faite pour les adultes en 2006, mais elle n’avait pas encore été prononcée pour les enfants.

Désormais, c’est officiel, pour les professionnels de santé, plus de quinine pour les enfants. Même si pendant longtemps, cette molécule a été préférée pour son efficacité avérée dans le traitement de la maladie, les autorités sanitaires estiment aujourd’hui que pour les enfants atteints de paludisme sévère, la molécule d’artesunate est plus efficace.

Ces recommandations constituent un cadre de la lutte pour l’éradication du paludisme. Il est essentiel de continuer sur la lancée de la décennie 2000-2009 au cours de laquelle, l’OMS a enregistré une baisse du nombre de décès dus au paludisme de plus de 200.000 cas.

D’après le magazine Maxisciences.com, ces recommandations sont le fruit de tests menés sur plus de 5.425 enfants de moins de quinze ans. Les résultats ont prouvé que l’artesunate conduisait à une mortalité 22,5% inférieure à celle des enfants traités avec la quinine.

En effet, d’après les propos du Dr. Peter Olumese, jusqu’au mois de novembre 2010, il n’y avait aucune preuve pour établir une préférence entre les deux molécules dans le traitement pour les enfants. C’est au terme de ces études menées dans huit pays africains que cette preuve a été établie.

Au-delà de l’efficacité de la molécule, les autorités sanitaires prennent en compte le fait que l’administration de la quinine « requiert une infrastructure qui n’existe pas forcément au niveau des communautés ». Il s’agit, notamment, du fait que la quinine nécessite plusieurs administrations en intraveineuses lentes durant près de quatre heures par jour.

Le thème proposé pour l’année 2011, «Progrès réalisés et impact », est l’occasion pour toutes les communautés engagées dans la lutte contre le paludisme d’identifier en commun les obstacles aux interventions contre le paludisme, d’évaluer les progrès réalisés et leur impact en surveillant l’évolution des cas. La Journée internationale de lutte contre le paludisme sera célébrée ce lundi 25 avril.

JAIMIE LUFUTA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !