Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le vaccin contre la polio considéré comme «vecteur de la conjonctivite » - 28/05/2011 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dans le but de lutter contre le virus de la poliomyélite, le gouvernement de la RDC, à travers le ministère de la Santé a instauré depuis un temps un système de vaccination pour les enfants de zéro à cinq. Cette vaccination, il y a quelques mois est administrée même aux personnes âgées.

Objectif visé, immuniser la population contre ce virus sauvage qui rend infirme. Car, plusieurs cas, auprès des personnes adultes ont été aussi enregistrés non seulement dans les provinces mais aussi à Kinshasa. Cependant, si dans le temps ce vaccin ne faisait pas l’unanimité parmi la population en ce qui concerne son caractère immunitaire, cette fois, il est considéré par certaines personnes moins informées, comme vecteur de la conjonctivite communément appelée « appolo ».

C’est ce qui s’est passé le jeudi 26 mai 2011 dans le quartier, non loin de l’Intendance générale, dans le quartier Livulu, dans la commune de Lemba. Un homme d’une trentaine d’année a refusé l’invitation des hommes commis par le ministère de la santé pour procéder à la troisième phase de vaccination. Pour cet homme, ce vaccin est à la base de la propagation de la conjonctivite à travers la capitale.

Selon lui, si la conjonctivite se transmet après un contact avec une personne infectée, cela prend des proportions inquiétantes une fois qu’une personne infectée bénéficie de ce vaccin ou l’administre à ses semblables.

Voilà qui nécessite une importante sensibilisation de la population en ce qui concerne la situation sanitaire et les mesures à prendre.

Certes, il est vrai que la ville de Kinshasa est frappée depuis un certain temps non seulement par l’épidémie de la conjonctivite mais aussi par la présence du virus de la poliomyélite qui attaque même les adultes. Selon les services du ministère de la Santé, une vingtaine de cas est déjà enregistrée.

Mais, aucun lien ne peut s’établir entre les deux maladies. Si l’hygiène personnelle reste la seule précaution à prendre pour éviter la conjonctivite, se vacciner reste la méthode forte pour jouir ses membres inférieurs solides.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !