Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la polio sauvage ; Le prof. Jean-Jacques Muyembe : « La prise répétée du vaccin n’entraîne aucun effet cumulatif » - 29/06/2011 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministère de la Santé publique a organisé hier mardi 28 juin au siège de l’Institut national de recherche bio-médicale (INRB), commune de Gombe, un point de presse au cours de laquelle le professeur-chercheur Jean-Jacques Muyembe a souligné l’importance de la prise du vaccin contre le virus de poliomyélite sauvage. Pour le prof. Muyembe, la seule prévention contre le virus de la poliomyélite sauvage est le vaccin. Le virus de poliomyélite, a-t-il dit, a trouvé un terrain propice en RD Congo parce qu’il se pose non seulement le problème d’accessibilité à atteindre tout le monde, mais également au refus des parents de faire vacciner leurs enfants.

Pour arriver à l’éradication complète de ce virus en RD Congo, il a fait savoir qu’il faut une volonté politique au sommet de l’Etat. Parce que, a-t-il fait remarquer, l’apport du gouvernement est très faible en ce qui concerne le financement d’achat de vaccins. Ce sont les partenaires qui font plus, a-t-il relevé.

Parlant de la vaccination de la population, il a appelé les intellectuels à convaincre les indécis à se faire vacciner massivement. Car le processus d’éradication de ce virus n’est plus seulement un problème scientifique, mais un problème socioculturel et anthropologique, a-t-il expliqué.

Il a saisi cette opportunité pour insister sur l’amélioration du programme de vaccination de routine et la culture de vaccination par la population. Le prof. Muyembe a relevé l’avantage qu’il y a à prendre plusieurs fois le vaccin contre la polio sauvage. Car, a-t-il soutenu, cela permet de produire plus d’anticorps.

Le vaccin, a-t-il enchainé, est un produit biologique qui n’entraîne aucun effet cumulatif. Même si on le prend plusieurs fois, cela n’a aucune conséquence, comparativement au médicament qui est un produit chimique dont le surdosage peut entraîner un effet cumulatif, a-t-il expliqué.

En Afrique, a-t-il dit, les interférences constatées à la prise du vaccin sont dues, par exemple, à la malnutrition chez les enfants, d’où l’importance de répéter plusieurs fois la prise du vaccin.

Enfin, il a appelé la presse à participer à l’éradication de cette maladie par la sensibilisation de la population.

Pour sa part, le directeur du cabinet du ministre de la Santé publique, Mapatano Mala, a insisté sur le fait que les femmes enceintes et les personnes déjà infectées par le virus doivent prendre le vaccin.

Mimi Tayele

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !