Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la mortalité infantile : bientôt un centre de chirurgie pédiatrique à Kinshasa - 03/10/2011 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Il sera bientôt érigé dans l’enceinte de la clinique Ngaliema un Centre de chirurgie pédiatrique. L’épouse du chef d’Etat, Mme Olive Lembe a procédé le vendredi 30 septembre à la pose de la première pierre de cet édifice dont la nouveauté consiste en la chirurgie cardiaque et des malformations congénitales des enfants en RDC. Avec ce centre, tous les enfants se trouvant dans l’une ou l’autre situation seront opérés au pays, et éventuellement les adultes aussi, au lieu d’aller le faire à l’étranger ou attendre carrément la mort faute des moyens.

Avant la poser de la pierre sur la stèle apprêtée à cet effet, la première dame a, dans son discours, rassuré du sérieux de ce projet. « Je n’ai pas l’habitude de m’adonner à cette tâche. Si j’ai accepté de poser la première pierre de ce centre, c’est que je vous rassure du sérieux de ce projet », a-t-elle déclaré. L’occasion a également été pour elle, d’appeler les parents au sens de responsabilité vis-à-vis de leurs progénitures, particulièrement en ce qui concerne leur santé pour éviter la mortalité infantile. Pour Mme Olive Lembe, la matérialisation de ce projet traduit l’importance qu’accorde le président de la République au bien-être de la population, et surtout de l’enfant qui constitue l’avenir de ce pays.

A cette même occasion, elle a lancé un appel vibrant aux couples de pratiquer la panification familiale. «Quand on a peu d’enfants, il y a peu de chance de mortalité. Quand on en a peu, il y aura aussi peu de shégués», a-t-elle souligné. Avant de saluer la sensibilité de son époux à la cause des enfants.

Au nom de tous les enfants bénéficiaires de ce centre, le médecin directeur de la Clinique Ngaliema a salué la matérialisation de cette initiative du couple présidentiel au sein de son institution tout en comptant sur leur appui matériel pour son achèvement. Selon lui, l’ouvrage fera la fierté de la RDC, dans la mesure où il va permettre d’assurer le bien-être de la population, particulièrement des enfants. « La clinique est un instrument qui assure le bien-être de la population, particulièrement des enfants. Puisque ce centre n’existe pas, bon nombre d’enfants sont condamnés à mourir faute des moyens suffisants pour accéder aux soins », a-t-il précisé en répondant à une question de la presse. Représentant de son côté le ministre de la Santé empêché, le ministre des relations avec le Parlement, Muyej Mangez, a inscrit la construction de centre dans le volet santé de cinq chantiers de la République et du programme national de développement sanitaire en RDC. A en croire ses propos, l’initiative prouve bel et bien que le volet santé est en marche et qu’il constitue une préoccupation majeure du chef de l’Etat. Aussi, le ministre Muyej, a noté que le centre constitue un apport palpable et visible dans le volet infrastructure des cinq chantiers.

« La nouveauté, c’est la chirurgie cardiaque qui ne se faisait plus au pays depuis près de 30 ans. Avec ce centre, les enfants seront opérés sur place et éventuellement les adultes », a souligné le pédiatre, Dr. Henri Sese, expliquant à la presse l’importance de ce Centre qui sera érigé. Il a fait savoir que ce projet est une initiative d’un consortium de trois ONG, notamment la chaîne d’espoir/Begique, la chaîne d'espoir /RDC et Espoir de vie « Lisanga elikya » qui ont signé un contrat avec le gouvernement pour la construction de ce centre. Ainsi, le Centre aura une vocation régionale parce qu’il n’en existe pas en Afrique centrale.

Par Raymonde Senga Kosi

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !