Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le choléra sévit à Moanda et à Kitona, selon l’INRB - 07/02/2012 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Institut national des recherches biomédicales (INRB), à Kinshasa, a confirmé, samedi 4 février 2012, que la diarrhée qui sévit dans les zones de santé de Moanda et Kitona au Bas-Congo est bel et bien un symptôme du choléra. Le nombre des malades ne fait qu’augmenter, selon les sources médicales à Moanda.

Depuis que le premier cas de diarrhée colérique a été confirmé à Moanda, le 24 janvier 2012, jusqu’à dimanche 5 février, l’hôpital général de Moanda a enregistré cinquante cas, qui ont été pris en charge. A l’hôpital militaire de Kitona, deux cas ont été signalés, dont un décès.

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC), l’OMS et Médecins sans frontières (MSF) se mobilisent pour combattre cette épidémie, a assuré le médecin chef de zone de santé de Moanda. Il a confirmé l’arrivée des médicaments, ajoutant que des équipements nécessaires sont attendus sur place.

Il a invité la population locale à ne pas céder à la panique et à observer les règles élémentaires d’hygiène : se laver les mains avec du savon après avoir été aux toilettes et avant de manger, boire de l’eau potable, bien cuire les aliments, assainir le milieu.

Par ailleurs, il y a quelques semaines, plus précisément e, Janvier dernier, 13 cas de choléra ont été enregistrés en Ituri, dans la Province Orientale, dont 12 à Lita dans le district sanitaire de Djugu et un autre à Bunia. Selon le médecin du district sanitaire de Bunia, le Dr Lonema Vagero, la population a consommé les eaux souillées de la rivière Ngezi.

A Lita, le médecin du district sanitaire de Djugu a déclaré que la propagation de la maladie est due au mouvement des populations qui vont parfois acheter des poissons au bord du lac Albert, notamment à Tchomia et à Kasenyi. Les autorités sanitaires de ces deux districts assurent qu’elles procèdent à la chloration des eaux des puits aménagés à Bunia et la création d’un centre de traitement des personnes affectées par le choléra, pour mettre fin à la propagation de cette épidémie.

Plus de 200 cas de choléra, dont 8 décès, sont déjà enregistrés depuis le début de cette épidémie en décembre 2011 en Province Orientale.

VCK/RO

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !