Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

De nouveaux membres admis au Conseil national des médecins physiques et de réadaptation - 10/07/2012 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Vingt-deux (22) nouveaux médecins physiques et de réadaptation ont, samedi 07 Juillet, prêté le serment d’Hippocrate devant le Dr. Pierre Nzundu Mampuya, président national a.i. du Conseil national des médecins physiques et de réadaptation (CNMPR). Et c’est le CEPAS (Centre d’études pour l’action sociale) qui a servi de cadre à cette cérémonie.

La 4ème assemblée générale du Conseil national des médecins physiques et de réadaptation placée sous le thème : «Médecine physique et de réadaptation en RDC : exercice professionnel, état des lieux et perspectives» a été une occasion pour le Dr Pierre Nzundu Mampuya, président national a.i. du CNMPR, d’éclairer l’opinion sur la médecine physique et de réadaptation qui est une jeune discipline médicale en RDC, du reste mal connue du public congolais. Pour ce faire, Dr Pierre Nzundu sollicite l’assistance de l’autorité publique en vue de l’aboutissement de différentes démarches pour que cette jeune corporation se consolide et bénéficie de ses droits et faveurs, à l’instar d’autres corporations médicales reconnues.

Pour l’OMS, a indiqué le président national a.i. du CNMPR, la réadaptation étant la troisième étape de la prise en charge, il est important que le gouvernement de la République ait une attention particulière sur les professionnels de santé qui s’occupent de cette discipline médicale.

La médecine physique et de réadaptation, quid ?

La médecine physique et de réadaptation est une spécialité qui a pour rôle de coordonner et d’assurer la mise en application de toutes les mesures visant à prévenir ou réduire, au minimum inévitable, les conséquences fonctionnelles, physiques, psychologiques, sociales et économiques des déficiences et des incapacités.

Sur plan juridique, le CNMPR constitue une asbl de droit congolais (asbl du secteur de santé) qui existe depuis 2007, sous autorisation de siège n°025/INSP.URB.D.R/CL/2010. Cette corporation, affiliée au ministère de la Santé publique certifiée sous le n°MS.1255/DSSP/30/72 du 26 juillet 2011, dispose d’une personnalité juridique par l’arrêté n°0436/CAB/MIN/J et DH/2012 du ministère de la Justice et Droits humains.

Le médecin physique et de réadaptation exerce ses activités suivant les actes de médecine physique reconnus par ordonnance loi n°82/082 du 18 juin 1982 portant réglementation de la tarification des prestations sanitaires.

L’objectif poursuivi par le CNMPR consiste à assurer l’encadrement professionnel, scientifique et culturel, scientifique et culturel de ses membres qui sont diplômés de deuxième et/ou de troisième cycle en médecine physique et de réadaptation, car la faculté de médecine de l’UNIKIN organise aussi les études de troisième cycle dans cette filière. Sur le plan spécifique, il vise la formation continue et/ou en cours d’emploi ; le respect des règles d’éthique et de déontologie professionnelle ; la promotion de l’expertise en matière de médecine physique, de rééducation de réadaptation médicale et socioprofessionnelle ; la défense et la garantie des intérêts sociaux et professionnels de tous les membres.

De plus, le CNMPR envisage la vulgarisation et la promotion de la médecine physique et de réadaptation en RDC ; la formulation des recommandations pour des modifications et améliorations dans le programme de formation académique et scientifique à la faculté de médecine formatrice ; le maintien des principes de moralité, probité et dévouement indispensable à l’exercice de la médecine physique et de réadaptation, et de l’observance par tous ses membres des obligations professionnelles ainsi que des règles édictée par le code de déontologie médicale ; la charge d’exercer le pouvoir disciplinaire sur ses membres ; la création et la promotion des activités scientifiques et culturelles ayant trait à la profession des médecins physiques et de réadaptation ; la collaboration avec les autorités scientifiques et politiques du pays, les autres professionnels de santé pour la promotion de la santé communautaire et individuelle ; la culture de l’esprit d’entraide mutuelle.

L’assistance a également suivi un exposé du Dr Meya Georges sur «les Lésions vertébro-médullaires».

Par Véron-Clément Kongo

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !