Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

La RDC affiche une séroprévalence de 3,2% chez les adultes de 15 à 45 ans - 03/12/2012 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Journée mondiale Sida 2012. Samedi 1er décembre, les Nations unies ont commémoré la Journée mondiale de lutte contre le Sida. L’ONG Parlons Sida aux communautaires (Pasco) s’est retrouvée, avec les écoles impliquées dans son programme dans la salle Wallonie-Bruxelles International (WBI) à Gombe. Saluant les efforts fournis dans la lutte contre le Sida, Michel Lay Mayamba, coordonnateur national de Pasco, a fait savoir que la RDC affiche une prévalence de 3,2% chez les adultes de 15 à 45 ans,tous âges confondus ».Aussi l’ONG appelle-t-elle la communauté nationale à adopter des comportements et pratiques sexuelles à moindre risque et à vulgariser des messages de prévention et de non stigmatisation.

Les Nations unies ont célébré, le samedi 1er décembre, la Journée mondiale de Sida 2012. En cette journée de solidarité mondiale qui commémore l’effort déployé en matière de lutte contre la pandémie du Sida en RDC, l’ONG Pasco s’est retrouvée dans la salle Wallonie-Bruxelles International (Gombe) avec les élèves des instituts Bokolo, Dianzenza, Wangata, des centres de promotion sociale de Kasa-Vubu et N’Djili.

La cérémonie, rendue possible grâce à l’appui financier de la Fondation Heineken International, représentée pour la circonstance par Mme Anita Kajemba de la Fondation Bralima (point focal), était placée sous le signe de « Objectif zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination, zéro décès par les VIH et zéro transmission des mamans aux bébés ».

Michel Lay Mayamba, coordonnateur national de Pasco, a profité de la circonstance pour faire le point des avancées significatives accomplies en matière de prévention et de prise en charge du VIH/Sida. Seulement, a-t-il déploré, malgré ces progrès notables, « la situation au niveau mondial reste encore préoccupante ». Car, selon un récent rapport mondial de l’Onusida, plus 34 millions de personnes sont séropositives ou malades du Sida. Et chaque jour, de nouvelles infections sont enregistrées dans tous les pays du monde. Mais c’est l’Afrique qui continue à supporter le plus lourd fardeau du VIH/Sida.

Dans cette perspective, la RD Congo n’est pas à l’abri du mal du siècle et aucun secteur de la vie n’est pas épargné. « Les données épidémiologiques actuelles du VIH issues de l’enquête de séroprévalence et les indicateurs du Sida réalisés en 2009 nous révèlent une prévalence de 3,2% chez les adultes de 15 à 45 ans, tous sexes confondus ; situation aggravée par la co-infection tuberculose/VIH ; un faible taux d’utilisation du préservatif ; une méconnaissance du statut sérologique VIH ; féminisation de la pandémie, car les femmes jeunes filles de 15 et 24 ans,âges de la procréation sont les plus touchées », a dit le coordonnateur de Pasco.

La troupe Mwanza Nkongolo en deuil

En réalité, la journée mondiale Sida 2012 de Wallonie-Bruxelles International a donné lieu à une ballade culturelle, au cours de laquelle les élèves des écoles impliquées dans le programme Pasco ont rivalisé de talent à travers récital de poèmes, saynètes, musique rap, défilé de mode, théâtre…

La troupe Mwanza Nkongolo en ajouté à cette plage culturelle avec un numéro riche en enseignements sur le message de prévention du VIH. Seulement, les acteurs de la troupe étaient en larmes pendant la production. Motif : le leader du groupe, en l’occurrence, Djiboul, venait de rendre l’âme le jeudi 29 novembre dernier. Sa dépouille traîne encore la morgue de l’Hôpital général de référence de Kinshasa.

A côté de cette randonnée culturelle, Mlle Ndona, personne vivant avec le VIH, a témoigné de son statut sérologique positif. « Je découvre cet état, il y a deux ans, après avoir rencontré sur le chemin de l’école un bonhomme qui me propose un mariage. A cause de cet appât, j’ai baissé la garde et m’est laissée aller sans protection. Je devins enceinte, cela entraîna des ennuis de santé jusqu’aux préparatifs du mariage religieux. L’église ayant exigé des tests prénuptiaux avant toute bénédiction du mariage. Nous sommes allés au centre mais mon test VIH se révéla positif et tout le projet de mariage échoua sur un banc de sable », a-t-elle conté d’une voix monocorde sa triste expérience.

Mlle Ndona a néanmoins terminé son témoignage par cet appel à s’unir pour lutter contre le VIH/Sida, à se protéger contre la pandémie et à s’orienter vers le centre de dépistage volontaire (CDV) afin de connaître son statut sérologique VIH.

La cérémonie a culminé sur une tombola dotée de 15 prix, essentiellement constitués de fournitures scolaires, T-shirts et casquettes frappés au message de prévention contre le VIH. Le premier était un lot de 4 paquets cahiers 100 pages, 1 dictionnaires anglais, 1 paquet crayons et5 stylos à billes.

Écrit par St Augustin K.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !