Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Nord-Kivu : plus d’un million d’enfants vaccinés contre la rougeole en une semaine - 06/02/2013 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Plus d’un million d’enfants affectés par la guerre au Nord-Kivu ont été vaccinés contre la rougeole fin janvier, lors d’une campagne de vaccination conjointe du ministère congolais de la Santé publique, de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’UNICEF et de son partenaire Merlin dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Après cinq jours de campagne de vaccination entamée le 22 janvier 2013 au Nord-Kivu, les résultats préliminaires montrent que 1. 133.601 enfants, soit 96% des 1. 179. 992 enfants âgés de 6 mois à 15 ans ciblés, ont été vaccinés dans les sept zones de santé de Karisimbi, Ruthuru, Binza, Rwanguba, Masisi, Kirotshe et Beni. L’UNICEF et ses partenaires continuent d’intensifier leurs efforts pour vacciner tous les enfants ciblés.

« Jusqu’à présent, les enfants du Nord-Kivu ont survécu aux combats, aux déplacements et à la faim. Maintenant, ils courent le risque de mourir de la rougeole, une maladie tout à fait évitable », a déclaré mercredi 6 février dans un communiqué, Barbara Bentein, représentante de l’UNICEF en RDC.

Elle a souligné qu’« une épidémie de rougeole peut se répandre comme un feu de brousse, et les enfants déplacés sont particulièrement vulnérables. Nous devons nous assurer que tous les enfants âgés de 6 mois à 15 ans sont vaccinés ».

Plus de 2.000 enfants sont morts de la rougeole en 2012

Le Nord-Kivu a été à plusieurs reprises dévasté par des combats et des déplacements en 2012 et le nombre de cas de rougeole déclarés a augmenté de façon spectaculaire pour atteindre 705, ce qui est six fois plus élevé par rapport à l’année précédente.

L’insécurité, qui y a prévalu au Nord-Kivu, menace les progrès réalisés grâce à la vaccination de routine. Beaucoup d’enfants, qui ont fui la violence, ont raté des campagnes de vaccinations organisées plus tôt.

Plusieurs centres de santé ont été pillés. La chaîne de froid indispensable à la conservation des vaccins a été mise à rude épreuve, et le personnel de santé a rencontré d’énormes difficultés pour atteindre certaines zones à cause de l’insécurité.

« La rougeole tue, surtout quand l’insécurité prévaut. Mais, cela peut et doit être évité », a souligné le Dr Félix Kabange Numbi, ministre de la santé publique de la RDC, au cours de cette campagne de vaccination.

Nous savons que la vaccination peut sauver des vies d’enfants. En collaboration avec les organismes des Nations-Unies et des partenaires, le ministère de la santé publique a la capacité, les connaissances et la volonté de conduire ces campagnes afin de sauver des vies. Nos équipes de vaccination vont sur le terrain pour vacciner tous les enfants dans les zones de conflit au Nord-Kivu », a-t-il ajouté.

Les enfants non vaccinés âgés de moins de cinq ans sont les plus à risque. Les enfants plus âgés peuvent transmettre le virus et mettre les plus jeunes en danger. Rien qu’en 2012, des flambées de rougeole ont été signalées dans les 11 provinces de la RDC où l’on a relevé 73.314 cas.

La rougeole est une infection respiratoire virale très contagieuse. Elle attaque le système immunitaire, ce qui rend les enfants vulnérables à l’infection mortelle. Beaucoup d’enfants meurent de la rougeole et les survivants se retrouvent souvent avec des infirmités à vie, telless que la cécité, la surdité ou des problèmes mentaux.

Pour éviter des flambées de rougeole parmi les communautés d’accueil des personnes déplacées et des retournés, le gouvernement de la RDC, l’UNICEF et ses partenaires travaillent sans relâche pour atteindre tous les enfants à risque à travers la campagne de vaccination de masse, organisée avec le soutien du Département britannique de la coopération internationale (DFID). Au mois de décembre dernier, 30.000 enfants déplacés ont été vaccinés contre la rougeole dans les camps de déplacés internes situés sur l’axe Goma-Sake.

Appel de 134.560.000 USD pour les besoins humanitaires des enfants

En accord avec le Plan d’action humanitaire 2013 de la RDC, l’Unicef a lancé un appel de 134.560.000 USD pour répondre aux besoins humanitaires des enfants en RD Congo en 2013.

Sans ce financement additionnel, l’Unicef ne sera pas en mesure de contribuer dans la réponse relative à la crise nutritionnelle à travers le pays, ni de fournir la protection et l’aide multisectorielle indispensable aux enfants déplacés et leurs familles.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !