Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

En RDC, « 43% des enfants sont atteints d’un retard de croissance » - 18/04/2013 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le rapport de l’UNICEF publié mercredi 17 avril révèle que « 43% des enfants sont atteints d’un retard de croissance en République démocratique du Congo, parmi les enfants de moins de 5 ans, la RDC a coupé le nombre de décès de 254 pour 1000 naissances vivantes à 158 pour 1000 entre 2001 et 2010 grâce à des investissements dans la lutte contre la sous-nutrition ».

Le rapport « Améliorer la nutrition de l’enfant : un objectif impératif et réalisable pour le progrès mondial » dit qu’« il est essentiel, pour vaincre le retard de croissance, de mettre l’accent sur la grossesse et les deux premières années de la vie d’un enfant ».

« Les retards de croissance ne concernent pas seulement la taille d’un enfant. Ils peuvent également s’accompagner d’un développement insuffisant du cerveau et des facultés cognitives. Le retard de croissance peut priver un enfant de ses perspectives d’avenir et priver une nation de ses perspectives de développement », a expliqué Anthony Lake, directeur général de l’UNICEF.

Il a indiqué que « les données obtenues sur les progrès actuellement réalisés montrent que le moment est venu d’accélérer ces progrès ». La lutte contre la sous-nutrition inclut les étapes clés allant des campagnes nationales massives de vitamine A et de déparasitage au renforcement de l'assistance nutritionnelle à travers les communautés.

Face cachée de la pauvreté

Selon le rapport de l’UNICEF, de véritables progrès sont actuellement réalisés dans la lutte contre les retards de croissance pour 165 millions d’enfants de moins de cinq ans, il est à la fois possible et impératif d’intensifier les progrès accomplis.

Il signale qu’« un enfant de moins de 5 ans sur quatre, à l’échelle mondiale, est atteint d’un retard de croissance du fait d’une sous-nutrition chronique à des stades décisifs de sa croissance, environ 80 % de tous les enfants atteints d’un retard de croissance vivent dans 14 pays seulement ».

Ce rapport met en évidence les succès remportés dans la mise en œuvre à grande échelle de programmes de nutrition et l’amélioration de politiques, programmes et modifications de comportement dans 11 pays : Ethiopie, Haïti, Inde, Népal, Pérou, Rwanda, RDC, Sri Lanka, Kirghizistan, République-Unie de Tanzanie et Viet Nam.

« Les dégâts que les retards de croissance causent sur le corps et le cerveau d’un enfant sont irréversibles. Ces retards réduisent leurs chances de réussite scolaire ainsi que leurs revenus à l’âge adulte. Il s’agit d’une injustice souvent transmise de génération en génération qui nuit au développement national. Le risque de succomber à des maladies infectieuses est également plus élevé pour les enfants atteints d’un retard de croissance que pour les autres », avertit l’UNICEF.

Écrit par Stanislas Ntambwe

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !