Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Journée Mondiale du diabète : Nestlé Congo sensibilise ses employés sur des mesures préventives! - 15/11/2013 - La prospérité - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

C’est depuis 1991 que le monde entier célèbre le 14 novembre de chaque année, la Journée Mondiale du Diabète. C’est dans ce cadre que Nestlé Congo SPRL, soucieux du rôle de nutrition et de santé de la population, a consacré la journée d’hier, jeudi 14 novembre 2013, à la sensibilisation de ses employés, en vue de promouvoir une bonne vie, que cette entreprise a toujours prônée. L’activité s’est déroulée à l’usine Maggi, à Kingabwa, dans la commune de Limete. Invité de marque à cette occasion, le Dr Jeanloup Atambutu, médecin généraliste à la Clinique Ngaliema Center, a expliqué aux employés de Nestlé Congo les mesures d’hygiène à observer pour éviter cette maladie incurable. Aussitôt, il les a invités au dépistage volontaire de glycémie pour connaitre leur état sanitaire.

Dans son mot de circonstance, le Directeur Général de Nestlé Congo, Hervé Barrere, a expliqué à ses collaborateurs, que l’entreprise qu’il dirige se veut promotrice d’une bonne nutrition et d’une bonne vie. ‘‘Ensemble nous pouvons contribuer à réduire au Congo l’impact de la maladie qui affecte à ce jour plus de trois cents millions de personnes dans le monde’’ a-t-il déclaré.

M. Franck Otete, Responsable des Affaires Scientifiques et Corporatives chez Nestlé Congo, a fait savoir, pour sa part, que cette Journée a été initiée depuis 1991 par la Fédération Internationale du Diabète, avec l’appui de l’Organisation mondiale de la Santé. Et, l’entreprise Nestlé, n’est pas restée indifférente quant à ce. Raison qui justifie au travers des activités menées en ce jour au niveau mondial. L’objectif, a-t-il indiqué, est de prévenir le futur, étant donné que Nestlé s’oriente dans la durabilité.

Le Docteur Atambutu a pris tout son temps pour définir premièrement le diabète, qui est une maladie métabolique, caractérisée par une hyperglycémie supérieure à 126 mg/dl à 2 reprises. Cette hyperglycémie, a-t-il signifié, provient du dérèglement dans le pancréas, qui régule le taux de glycémie. ‘‘Cette maladie qualifiée de Morbi-mortalité, provoque entre autres, des risques cardiovasculaire élevés, impact socio-économique important’’, a-t-il laissé entendre.

A ce sujet, Dr Atambutu a distingué deux à trois types de diabètes, dont le type I se caractérise souvent par la soif d’eau, amaigrissement, fatigue, etc. Ce premier type se manifeste généralement chez les jeunes, c'est-à-dire, moins de 40 ans. Pour le type II, dont les signes sont difficilement remarquables, chez les plus de 40 ans, il peut évoluer longtemps, sans aucun signe. D’où l’importance de se faire dépister régulièrement, pour éviter des AVC.

Dr Atambutu en a appelé à éviter le diabète par tous les moyens possibles. Ceci passe, entre autres, par la sensibilisation, le plaidoyer auprès du Gouvernement, le développement des stratégies pour échanger où les ménages doivent se transformer en agent de santé, ainsi qu’une hygiène de vie compatible.

Il faut, par ailleurs, traiter les autres facteurs de risques cardiovasculaires, traiter les complications, et surtout ne pas oublier l’éducation physique, en vue d’éliminer le stress.

Judith Asina

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !