Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Cinq tonnes de médicaments pour des soins gratuits aux rapatriés de Mbandaka - 19/12/2006 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a remis au Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) le samedi, 16 décembre 2006, à Mbandaka, cinq tonnes de médicaments. Cette donation va permettre d’assurer des soins gratuits au bénéfice des rapatriés du chef-lieu de la province de l’Equateur pendant près de trois mois, ainsi que dans six formations sanitaires de la place, rapporte radiookapi.net.

L’OMS est ainsi venue en appui aux efforts du Haut commissariat pour les réfugiés dans sa prise en charge de ces rapatriés venus du Congo-Brazzaville et de la République centrafricaine. Selon le chef d’antenne de l’OMS/Equateur, le Dr Tharcisse Elongo, l’approche de son organisme dans cet appui va consister à suivre l’ONG d’exécution du HCR, ASSODEF, en l’accompagnant notamment dans ses activités de distribution des médicaments dans les centres de santé ciblés et en assurant le suivi de l’utilisation de ces médicaments par d’encadrement technique de prestataires.

Par ailleurs, à propos de l’épidémie de diarrhée rouge qui sévit dans la localité de Mobeka, dans la même province de l’Equateur, a environ 350 Km en amont de Mbandaka, Dr Tharcisse Elongo entend envoyer une équipe exploratoire avec des médicaments dès la semaine prochaine pour évaluer l’ampleur de la situation.

Selon l’antenne locale du Comité de lutte anti-tracasserie (CLAT), on dénombre déjà plus de 31 malades, dont 8 décès.

Par Fl. NL-NS

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !