Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le gouvernement retarde la mise en service de l’hôpital de N’Djili - 10/01/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’hôpital général de référence de la commune de N’Djili, construit par les coopérants chinois et remis au gouvernement congolais depuis six mois, n’est toujours pas opérationnel. C’est la raison de la visite du site par le gouverneur de la ville de Kinshasa lundi dernier afin de découvrir la cause du blocage. L’hôpital général de référence de N’Djili, construit grâce à la coopération chinoise, a reçu le lundi 8 janvier 2007, la visite du chef de l’exécutif urbain de Kinshasa, l’amiral Baudouin Liwanga.

Celui-ci est descendu à N’Djili pour s’enquérir du non fonctionnement de cette formation médicale, remise au gouvernement congolais par la coopération chinoise depuis le mois de juin 2006. Il ressort des renseignements recueillis sur place par le gouverneur de la ville que l’ouverture des portes de cet hôpital aux malades traîne parce que le gouvernement de transition n’a pas concrétisé jusqu’à présent sa contribution en ce qui concerne notamment la réhabilitation des routes donnant accès au complexe hospitalier. Il s’agit également du non respect de l’engagement pris par le même gouvernement qui devait verser sa part en espèces destinée au démarrage des activités proprement dites de l’hôpital. La balle se trouve donc dans le camp du gouvernement qui s’est montré lent à réaliser ses promesses.

Actuellement, l’hôpital de N’Djili est déjà équipé par la partie chinoise qui a respecté à la lettre ses engagements. Le gouverneur Liwanga qui tient à l’accélération de la mise en service de cet hôpital, a promis de sensibiliser la hiérarchie en vue de l’implication personnelle du chef de l’Etat. C’est cette intervention du président de la République qui permettra de débloquer la situation le plus tôt possible afin que la population puisse avoir accès aux soins de santé dans un hôpital.

Il faut rappeler que le choix de la commune de NDjili pour abriter l’hôpital chinois n’est pas le fait du hasard, parce que le projet a tenu compte de la démographie galopante et des difficultés que rencontrent les habitants de ces communes et quartiers très populaires de l’Est de la capitale, à savoir N’Djili, Masina, Kimbanseke et également Matete ou encore N’Sele et Maluku pour atteindre l’hôpital général de référence de Kinshasa (ex-Mama Yemo).

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !