Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Nécessité d’un budget conséquent pour lutter contre la drépanocytose - 19/01/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La drépanocytose ou «anémie SS» figure parmi les problèmes de santé qui préoccupent aussi bien le gouvernement, le corps médical que les Organisations non gouvernementales (ONG). C’est ainsi que le gouvernement congolais, conscient de l’ampleur de ce problème a créé le Programme national de lutte contre la drépanocytose (PNLD) en tant que service spécialisé du ministère de la Santé. Mais, le budget alloué à ce service ne suffit pas pour lui permettre d’atteindre ses objectifs.

L’une des recommandations importantes faits au gouvernement, lors d’une séance de restitution des travaux du troisième congrès tenu dernièrement à Dakar (Sénégal) par l’Organisation internationale de lutte contre la drépanocytose (OILD), concerne l’attribution au Programme national d’une ligne budgétaire claire et conséquente pour lui permettre de lutter efficacement contre l’anémie « SS ». Selon un communiqué remis à la presse par la « Plate-forme de veille et d’encadrement des drépanocytaires (PAFOVED) mise en place par le Centre de formation et d’appui sanitaire (CEFA) avec ses partenaires, la recommandation du Programme national de lutte contre la drépanocytose avait été faite par le Dr Marie Josée Kikoo, la directrice.

Concernant la restitution proprement dite qui s’est déroulée au Faden House, dans la commune de la Gombe, l’on a retenu l’implication totale du pays hôte, le Sénégal, dont l’épouse du chef de l’Etat est présidente en exercice de l’OILD, ainsi que de nombreux autres pays africains. Au cours d’une conférence de presse qui avait suivi les séances plénières, les tables rondes scientifiques ainsi qu’un atelier, il a été annoncé la résolution de l’Unesco à s’impliquer dans la sensibilisation et l’éducation sur la drépanocytose. Parmi les autres résolutions de l’atelier de Dakar, il faut souligner le souhait émis de délivrer les diplômes de spécialisation sur la drépanocytose et la recherche des moyens de réduction du coût de sa prise en charge, qui peut atteindre 1.000 dollars US par an en République démocratique du Congo.

A signaler que le congrès a été précédé d’une réunion des experts à Brazzaville, laquelle a arrêté comme principale résolution la nécessité pour les pays concernés par cette maladie de mettre en place un dépistage ciblé ou non en faveur des nouveaux-nés, des enfants de zéro à cinq ans et des femmes enceintes, « car le dépistage précoce reste la clé fondamentale pour un suivi correct ». D’après le directeur de l’OMS pour l’Afrique, le Dr Luis Gomes Sambo, « malgré la multitude des priorités sanitaires en Afrique, il est impératif que les gouvernements et les partenaires mobilisent des ressources additionnelles pour rendre les services de santé plus aptes à lutter contre la drépanocytose. A noter que la RD Congo est représentée au sein de l’Organisation internationale de lutte contre la drépanocytose par le Dr Léon Tshilolo du Centre hospitalier Monkole situé dans la commune de Mont-Ngafula. Cette organisation se propose de tenir son prochain congrès cette année en Belgique.

Par Stephane Etinga

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !